(Québec) Le gouvernement Legault élargit l’administration d’une dose de rappel de vaccin contre la COVID-19 aux aînés âgés de 70 ans et plus. Il sera possible de prendre un rendez-vous sur la plateforme Clic Santé à compter du 16 novembre. Les plages de rendez-vous seront offertes progressivement par groupe d’âge.

Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse

Pour le moment, il n’est pas nécessaire d’administrer une troisième dose de vaccin à la population âgée de moins de 70 ans. Cette nouvelle recommandation survient alors que Santé Canada a donné mardi le feu vert à l’administration d’une dose de rappel du vaccin Pfizer-BioNTech en dose de rappel pour les 18 ans et plus.

Québec s’appuie sur une recommandation du Comité sur l’immunisation du Québec et de la Santé publique pour vacciner une troisième fois les 70 ans et plus. La troisième dose doit être administrée six mois après la seconde. On explique cette décision par le fait que la protection vaccinale tend à diminuer légèrement chez les personnes âgées de 80 ans et plus.

Par ailleurs, pour les Québécois ayant reçu deux doses du vaccin AstraZeneca, il est maintenant recommandé de recevoir un vaccin ARNm en troisième dose. La prise de rendez-vous sera disponible dès le 25 novembre. Elle doit aussi être administrée au minimum six mois après la deuxième dose. On estime qu’environ 115 783 Québécois ont été doublement vaccinés avec le vaccin AstraZeneca.

Le gouvernement Legault avait donné le feu vert à l’administration d’une troisième dose de vaccin pour les aînés hébergés en CHSLD et résidences privées pour aînés. La vaccination de cette clientèle – environ 220 000 personnes – devrait être complétée d’ici la fin du mois de novembre.

Québec se prépare également à débuter la vaccination des 5 à 11 ans lorsque Santé Canada approuvera le vaccin au pays. Le gouvernement a comme objectif d’administrer une première dose du vaccin aux enfants d’ici les Fêtes pour terminer la vaccination au début de l’année 2022.

Quelque 500 000 doses sont en stock actuellement, mais le Québec a commandé des quantités additionnelles au gouvernement fédéral afin d’avoir toutes les doses requises pour répondre au besoin potentiel de la vaccination de ce nouveau groupe, qui est d’environ 1,3 million d’individus.

IMAGE FOURNIE PAR LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC