L’Association médicale canadienne appelle à des reconfinements en Alberta et en Saskatchewan pour protéger des systèmes de santé « qui s’écroulent ».

La Presse Canadienne

Ces deux provinces des Prairies enregistrent des records d’hospitalisations liées à la COVID-19, avec des unités de soins intensifs qui débordent.

La présidente de l’Association médicale canadienne (AMC), Katharine Smart, exhorte les gouvernements fédéral et provinciaux à prendre des mesures immédiates, en imposant notamment la vaccination obligatoire dans les milieux de soins, en déployant des mesures sanitaires plus strictes et en facilitant la mobilité interprovinciale des travailleurs de la santé et des patients.

L’AMC recommande aussi des confinements courts et ciblés, souvent appelés « disjoncteurs », qui comprennent notamment la fermeture des écoles et des commerces non essentiels.

La docteure Smart estime que le temps est maintenant venu de poser des « gestes courageux » et de « mettre de côté la politique pour obtenir la collaboration nécessaire ».

Elle soutient que la crise sanitaire en Alberta et en Saskatchewan est « sans précédent », et que ce sont les patients et les travailleurs de la santé « qui subissent les conséquences désastreuses de choix qui dépassent l’entendement ».

« L’assouplissement hâtif des mesures de santé publique a laissé dans son sillage deux systèmes de soins de santé qui s’écroulent et c’est maintenant que la dure réalité nous rattrape », écrit la docteure Smart dans un communiqué. « La situation actuelle est aussi déchirante qu’elle était évitable. Nous en sommes arrivés à un point où tout le monde doit se mobiliser pour répondre à la crise. »