Les hôpitaux ne sont pas près d’avoir un répit. Le taux d’occupation, notamment en soins intensifs, dans l’ensemble du Québec continuera d’augmenter au cours des trois prochaines semaines, selon de nouvelles projections de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux du Québec (INESSS).

Alice Girard-Bossé
Alice Girard-Bossé La Presse

Pour la grande région de Montréal, les projections rendues publiques jeudi suggèrent que le taux d’occupation des lits ordinaires et des lits en soins intensifs augmentera dans les trois prochaines semaines. La Montérégie devrait être la région la plus épargnée par la hausse du taux d’occupation aux soins intensifs.

Pour le reste du Québec, les projections suggèrent là aussi une hausse des hospitalisations au cours des trois prochaines semaines. La hausse aux soins intensifs pourrait être particulièrement marquée en Mauricie et dans le Centre-du-Québec, en Estrie et en Outaouais.

« Chose certaine, les hospitalisations n’ont pas atteint un plafond. Vraisemblablement, ça va continuer d’augmenter », a affirmé le DLuc Boileau, président-directeur général de l’INESSS.

Hausse des cas seulement chez les jeunes

Le Québec a rapporté jeudi 754 nouveaux cas de COVID-19. Les nouveaux cas portent la moyenne quotidienne à 729 sur sept jours. Parmi les nouveaux cas confirmés cette semaine, l’INESSS estime que 170 présentent un risque élevé d’hospitalisation, dont 53 aux soins intensifs.

Après plus de deux mois d’augmentation, le nombre de nouveaux cas s’est stabilisé cette semaine. La tendance est à la baisse de 7 % sur une semaine.

Le sommet de la quatrième vague est-il atteint ? « Il est trop tôt pour le dire. Dans plusieurs autres régions, le nombre de cas continue d’augmenter », a soutenu le DGaston De Serres, épidémiologiste à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et membre du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ).

L’augmentation du nombre de cas chez les jeunes de 0 à 17 ans s’est également poursuivie, alors que le nombre de cas chez les personnes de 18 à 39 ans est en diminution. Environ 90 % des nouveaux cas se retrouvent chez les moins de 60 ans.

Les cas chez les 0 à 17 ans augmentent, et c’est particulièrement vrai pour les moins de 12 ans, qui ne sont pas encore vaccinés. C’est clair que si les jeunes étaient vaccinés, on n’aurait pas ce profil-là.

Le DLuc Boileau, président-directeur général de l’INESSS

Le DDe Serres est du même avis. « Les écoles primaires sont assurément des milieux où on met ensemble beaucoup de monde pas vacciné, pendant une période où la COVID-19 augmente dans la population, alors évidemment, il y a des enfants qui vont l’attraper. »

Les non-vaccinés à risque

Le nombre d’hospitalisations a augmenté jeudi. En tout, 283 personnes sont hospitalisées, soit 3 de plus que la veille – 32 patients ont fait leur arrivée à l’hôpital et 29 en sont ressortis. On compte en ce moment 90 personnes aux soins intensifs, contre 91 un jour plus tôt.

Les hospitalisations sont toujours en hausse, mais le rythme a considérablement ralenti. Le nombre de personnes hospitalisées a augmenté de 10 % au cours des sept derniers jours, nettement moins qu’au cours des dernières semaines.

Comme lors des semaines précédentes, les résidants de la grande région de Montréal représentent plus de 80 % des hospitalisations.

Les personnes qui ne sont pas complètement vaccinées représentent environ les trois quarts des cas et des hospitalisations.

Ceux qui sont vaccinés et qui se retrouvent à l’hôpital, en général, ce sont des gens qui affichent de lourdes comorbidités.

Le DLuc Boileau, président-directeur général de l’INESSS

La province a rapporté sept nouveaux décès jeudi. Ces nouveaux décès portent la moyenne quotidienne à 4,6 par jour sur sept jours. La tendance est en nette hausse depuis une semaine. Depuis le début de la pandémie, 11 347 Québécois ont succombé à la COVID-19.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux indique que 16 588 injections supplémentaires de vaccin ont été administrées, soit 15 576 en 24 heures et 1012 avant le 22 septembre, soit au total 12 799 063 doses administrées au Québec. Hors Québec, ce sont 174 876 doses au total qui ont été administrées.

Jusqu’à maintenant, plus de 62 000 cas de variants préoccupants ont été détectés au Québec depuis le début de la pandémie, dont 45 648 cas du variant Alpha et 12 386 du variant Delta.

La COVID-19 en graphiques

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.