(Toronto) L’Ontario lance mercredi son système de preuve vaccinale, afin d’éviter à tout prix « d’imposer un nouveau confinement ou de subir une augmentation soudaine des cas comme en Alberta et en Saskatchewan », a expliqué mardi le premier ministre Doug Ford.

La Presse Canadienne

À compter de mercredi, les clients des salles à manger de restaurants, des salles de sport, des cinémas ou des clubs devront présenter une preuve de vaccination complète, ainsi qu’une pièce d’identité délivrée par un gouvernement.

Les commerces et les services dits « essentiels » sont exemptés de la preuve vaccinale et les notes d’exemptions médicales rédigées par un médecin seront aussi acceptées. À compter du 22 octobre, le gouvernement compte mettre en place un système à code QR pour faciliter tout le processus.

Le médecin-hygiéniste en chef de la province, Kieran Moore, a bon espoir que ce système permettra d’augmenter le taux de vaccination en Ontario, particulièrement chez les 20-40 ans.

Dans un communiqué, le premier ministre Doug Ford, qui n’était pas favorable, naguère, au passeport vaccinal, dit comprendre les préoccupations des Ontariens concernant la protection de leurs libertés civiles et de leur droit à la vie privée.

Mais il estime qu’une « plus grande inquiétude serait d’avoir à imposer un nouveau confinement ou de subir une augmentation soudaine des cas comme en Alberta et en Saskatchewan ».

« Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour éviter de futurs blocages et fermetures, a-t-il indiqué. C’est pourquoi nous mettons en place ces mesures exceptionnelles sur une base temporaire et nous y mettrons fin dès qu’elles pourront être supprimées de manière responsable. »

Appel à l’unité

En félicitant le premier ministre Justin Trudeau pour avoir remporté les élections de lundi, M. Ford glisse par ailleurs, au passage, qu’il s’agissait d’une campagne controversée.

« Pour beaucoup, cette élection a été extrêmement difficile et source de division et j’aimerais profiter de l’occasion pour lancer un appel à l’unité, écrit-il. Les émotions ont été vives lorsque les candidats de tous les partis ont débattu des politiques en matière de pandémie, notamment des certificats de vaccination.

« Je veux être clair : la COVID-19 se moque de la partisanerie ou de la politique et je continuerai à travailler en étroite collaboration avec le premier ministre » Trudeau, conclut M. Ford.

L’Ontario a fait état mardi de 574 nouveaux cas de COVID-19 et huit décès supplémentaires liés au virus. Le ministère de la Santé précise que 76 % des nouveaux cas étaient des personnes qui n’étaient pas pleinement vaccinées ou dont le statut vaccinal était inconnu.

On indiquait aussi que 330 personnes étaient hospitalisées en raison de la COVID-19, dont 92 % n’étaient pas pleinement vaccinées. Parmi les 179 personnes qui se trouvaient aux soins intensifs à cause du virus, seulement neuf étaient pleinement vaccinées.

Le ministère a indiqué que 85,2 % des Ontariens âgés d’au moins 12 ans avaient maintenant reçu une dose du vaccin et que 79,2 % étaient pleinement vaccinés.