Les tests rapides de dépistage contre la COVID-19 seront mis en place dans 10 régions du Québec, a annoncé vendredi le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Initialement, ce type de test devait être déployé dans quatre quartiers chauds de la région du Grand Montréal.

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

Au total, près de 1600 écoles de niveau préscolaire et primaire bénéficieront des tests rapides.

Les régions de la Mauricie, du Centre-du-Québec, de l’Estrie, de Montréal, de Laval, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie, ainsi que les MRC de Beauce-Sartigan, Appalaches et Etchemins de Chaudière-Appalaches, recevront des tests rapides. Ces secteurs sont ceux où le risque d’éclosions est le plus grand, justifie le MSSS.

Une fois l’outil de dépistage déployé dans ces 10 régions, « le déploiement se poursuivra dans toutes les écoles primaires du Québec d’ici quelques semaines », indique le MSSS par voie de communiqué.

Depuis lundi, des tests rapides sont employés dans les écoles des quartiers de Saint-Michel, de Parc-Extension et de Montréal-Nord, à Montréal, ainsi que celui de Chomedey, à Laval.

En plus des tests rapides, des équipements de protection individuelle seront fournis aux écoles afin d’assurer la sécurité de ceux qui administrent le test de dépistage. Ils seront employés pour les élèves qui développent des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19 lors d’une journée de classe. Les tests rapides fournissent un résultat en 15 minutes.