(Toronto) Un député provincial ontarien qui a refusé de se faire vacciner contre la COVID-19 a été exclu du caucus progressiste-conservateur jeudi.

Holly McKenzie-Sutter La Presse Canadienne

Le premier ministre Doug Ford a défendu la décision du parti d’évincer Rick Nicholls, affirmant que les élus devaient « donner l’exemple » en matière de vaccination.

M. Ford a déclaré que M. Nicholls, député de Chatham-Kent-Leamington, ne sera pas non plus autorisé à briguer un autre mandat en tant que candidat conservateur après avoir omis de fournir une « raison légitime » pour ne pas se faire vacciner.

« Je m’attends à ce que chaque membre et candidat du caucus du PC soutienne non seulement le rôle que jouent les vaccins dans la lutte contre la COVID-19, mais soit également vacciné pour se protéger et protéger les personnes de sa communauté », a déclaré M. Ford dans un communiqué.

Il a écrit que les élus doivent être tenus à des standards élevés, ajoutant que leur travail les met en interaction régulière avec le public et les personnes vulnérables au virus.

M. Nicholls et la députée de Scarborough-Centre, Christina Mitas, s’étaient fait accorder par le parti jusqu’à jeudi soir pour montrer une preuve de vaccination — ou une exemption médicale.

M. Ford a indiqué que Mme Mitas avait fourni une déclaration d’exemption médicale d’un médecin et resterait au sein du caucus, en prenant des « précautions supplémentaires » dans l’exercice de ses fonctions. Son bureau n’a pas fourni de détails sur les exemptions médicales à la vaccination qui étaient considérées comme acceptables pour les membres du caucus.

M. Nicholls avait déclaré plus tôt jeudi qu’il avait fait le « choix personnel » de ne pas se faire vacciner et qu’il refusait d’y être « contraint ».

M. Ford a toujours indiqué qu’il ne rendrait pas la vaccination obligatoire en Ontario, car il considère qu’il s’agit d’un droit individuel, garanti par la Constitution.

Le député Nicholls expliquait avoir « pris le premier ministre au mot » et lui avoir expliqué son opposition à la directive du parti.