La réorganisation des cliniques commence

Florence Morin-Martel
Florence Morin-Martel La Presse
Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse

La campagne de vaccination contre la COVID-19 entre dans la dernière ligne droite. À la veille d’atteindre ses objectifs, Québec cesse la livraison de nouvelles doses aux établissements de santé, tandis que le réseau réorganise les cliniques afin de continuer à vacciner les retardataires.

Le rythme de la campagne de vaccination a ralenti ces dernières semaines. Le Québec administre présentement en moyenne 60 000 doses par jour, soit nettement moins que le sommet de 100 000 atteint au début de juillet.

Le réseau de la santé a ainsi commencé à réorganiser les cliniques de vaccination. Le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal a inauguré mercredi un site central dans le quartier Parc-Extension, en prévision de l’automne.

Vers 11 h, une file se formait déjà devant la nouvelle clinique, à l'angle de la rue Jean-Talon et de l’avenue du Parc. À l’intérieur, les résidants retroussaient leur manche, et les sièges de l’aire d’attente post-vaccination étaient tous occupés.

Une résidante du quartier, Helen Vlahopoulos, accompagnait son fils pour sa deuxième dose. « C’était l’endroit le plus rapide », a-t-elle lancé pour expliquer son choix de clinique. « Beaucoup de gens dans le quartier ont besoin de se faire vacciner, a-t-elle ajouté. C’est très pratique pour nous ici. »

« Compléter sa vaccination »

Ouverte sept jours sur sept de 8 h à 19 h 30, la clinique pourra administrer jusqu’à 1000 doses par jour, a indiqué Francine Dupuis, PDG adjointe du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. L’ouverture de ce centre de vaccination survient alors que les sites du campus MIL et du CLSC de Parc-Extension viennent tout juste de cesser leurs activités. À compter du 29 août, ce sera au tour du site de l’aréna Bill-Durnan de fermer ses portes. La clinique du Carré Décarie reste toutefois ouverte à la population.

L’ouverture d’un site central vise une meilleure utilisation du personnel de la campagne de vaccination. « On espère que l’automne sera tranquille, mais on n’a aucune idée de comment ça va se passer, a indiqué Francine Dupuis. On est disponibles pour augmenter ou contracter le service, selon la situation. »

Avec cette clinique, Mme Dupuis souhaite atteindre la cible de 75 % de gens entièrement vaccinés dans le Centre-Ouest.

On espère que tout le monde va avoir le courage de venir compléter sa vaccination.

Francine Dupuis, PDG adjointe du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Si la clinique facilite la campagne dans Parc-Extension, elle est ouverte à tous, affirme cette dernière. En date du 3 août, 56,4 % des résidants de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension avaient reçu deux doses. Pour la première dose, ce chiffre s’élève à 77,9 %.

Fin des livraisons

Québec a annoncé mercredi qu’il distribuerait une dernière livraison de vaccins aux établissements de santé cette semaine. Les 513 630 doses du vaccin Pfizer qui doivent être envoyées à la province la semaine prochaine seront conservées en réserve. Les surplus seront renvoyés à Ottawa, signe que la vaccination entre dans sa dernière ligne droite. « Aucune autre livraison n’est prévue pour le moment. Si la situation le nécessitait, d’autres doses pourraient être livrées par la suite », a précisé le ministère de la Santé par communiqué.

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Écartez vos doigts sur le graphique pour le visualiser en mode plein écran.

Le Québec a reçu à ce jour 13,9 millions de doses, dont 11,3 millions ont déjà été administrées. La province dispose ainsi d’une réserve de 2,7 millions, soit suffisamment pour terminer la vaccination. En effet, il ne reste que 1,2 million de personnes ayant reçu une première dose qui doivent encore recevoir leur deuxième dose.

À compter du 1er septembre, il sera toujours possible de retrousser sa manche. Les réserves sont amplement suffisantes pour vacciner les retardataires. On évoque aussi la possibilité d’administrer une troisième dose aux personnes ayant été vaccinées avec deux vaccins différents et pour celles qui, en raison de « conditions particulières », pourraient devoir recevoir une dose supplémentaire, comme les personnes âgées ou immunosupprimées.

À ce jour, 6,3 millions de Québécois ont reçu au moins une dose, soit 73,1 % de la population. Quant à la deuxième dose, 5 millions de Québécois l’ont reçue, soit 58,6 % de la population. En incluant les gens ayant eu la COVID-19 et une seule dose, Québec dit que 69,1 % des 12 ans et plus sont « pleinement vaccinés ».

« Meilleure image » à la fin de septembre

Dans Parc-Extension, Francine Dupuis explique qu’il faudra attendre la fin de septembre pour avoir une « meilleure image » de la population doublement vaccinée. À cette date, la vaccination sera retournée dans les écoles et certains lieux de culte.

Présente à l’inauguration du site central, Eve Torres, coordonnatrice de la Table de quartier de Parc-Extension, s’inquiète de l’accessibilité à la vaccination pour les résidants du nord du quartier.

Le nouveau centre, comme plusieurs des services offerts à la population, est situé au sud, déplore Eve Torres.

Francine Dupuis rappelle que la Vaccivan continuera de se promener dans le nord du quartier.

Réorganisation globale ?

Les changements opérés par le CIUSSS du Centre-Ouest s’étendront-ils à l’ensemble du territoire ?

La porte-parole du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, Annie Dufour, indique qu’une « réflexion au niveau montréalais est enclenchée pour se donner une vision régionale de l’offre vaccinale ».

Le porte-parole du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, Christian Merciari, précise que différents scénarios sont étudiés « afin d’aborder une certaine décroissance sur notre offre vaccinale dans le courant du mois de septembre ».

Québec annonce que certains pôles de vaccination en entreprise ont cessé leurs activités. C’est le cas de ceux de Cascades, de Rio Tinto et de l’aéroport de Montréal. Les autres fermeront progressivement au cours des prochaines semaines.

Avec Pierre-André Normandin, La Presse