Tous âges confondus, la moitié des Québécois ont maintenant reçu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19. À ce jour, environ 4,3 millions de Québécois ont en effet reçu deux doses, ce qui représente 50,2 % de la population globale. Vendredi, Québec a recensé 101 nouveaux cas et un décès supplémentaire.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse
Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin La Presse

Il convient de préciser que ces chiffres incluent l’ensemble de la population. Autrement dit, même les jeunes de moins de 12 ans, qui ne sont pas encore admissibles à la vaccination, sont inclus dans ce calcul. Si on tient uniquement compte des Québécois de 12 ans et plus admissibles à la vaccination, ce sont 57,3 % des Québécois qui sont déjà pleinement vaccinés.

Au total, 6,2 millions de personnes ont déjà reçu une première dose au Québec, soit 72,2 % de la population générale. Notons que le Québec administre en moyenne 88 000 doses par jour, dont 82 000 deuxièmes doses et 6000 premières doses actuellement.

Jeudi, la province a administré jeudi 92 624 doses de vaccin supplémentaires, auxquelles s’ajoutent 1410 vaccins donnés avant le 22 juillet qui n’avaient pas encore été comptabilisés et un peu plus de 34 000 doses administrées à l’extérieur du Québec, pour un total de 10,5 millions depuis le début de la campagne. La plupart de ces doses, soit plus de 87 000 d’entre elles, étaient des deuxièmes doses. Un peu plus de 7000 premières doses ont aussi été administrées.

Sur Twitter vendredi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a semblé vouloir stimuler le sentiment d’urgence à se faire vacciner chez les jeunes. « La vaccination deux doses [augmente] d’environ 1 % chaque jour, alors qu’on demeure à 70 % de vaccination chez les 18-29 pour une dose. Les jeunes doivent faire la différence si on veut éviter d’utiliser le passeport vaccinal », a-t-il noté, avant d’ajouter : « le variant est déjà présent au Québec. Tout se joue maintenant ».

Légère tendance à la hausse

Pendant ce temps, la légère tendance à la hausse nouveaux cas de COVID-19 s’est poursuivie vendredi au Québec, mais les décès liés à la pandémie sont demeurés faibles pendant que les hospitalisations ont continué de diminuer. Quelque101 nouveaux cas et un décès supplémentaire ont été recensés vendredi.

Ces 101 nouveaux cas rapportés vendredi portent à 88 la moyenne quotidienne calculée sur une semaine. La tendance est ainsi en hausse de 30 % sur une semaine. Avec un décès supplémentaire, la moyenne demeure à un par jour. Depuis le début de la crise, 376 530 Québécois ont été infectés par le virus, mais 364 539 d’entre eux sont maintenant considérés « rétablis », selon les données du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Dans le réseau de la santé, on enregistre vendredi une baisse de quatre hospitalisations par rapport à la veille, pour un total de 67 jusqu’ici. De ce nombre, 21 patients se trouvent toujours aux soins intensifs, un chiffre qui est demeuré stable dans les 24 dernières heures.

Le Québec a réalisé mercredi 14 917 tests de dépistage, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire. On note par ailleurs une légère hausse du nombre d’éclosions actives dans la province, qui en compte 35, soit deux de plus que la veille. Près de 63 % de ces foyers de contamination proviennent actuellement de milieux de travail, suivis par les milieux de garde à l’enfance (14,3 %).

Jeudi, en rappelant que la majorité des nouveaux cas et des personnes hospitalisées n’ont pas été vaccinés, le ministre Dubé avait appelé les Québécois à recevoir leurs doses le plus rapidement possible. « 95 % des personnes ayant contracté la COVID-19 ne sont pas adéquatement vaccinées. Ces mêmes personnes représentent 89 % des hospitalisations. Ces chiffres sont frappants. Ils démontrent toute l’importance d’aller se faire vacciner à 2 doses, dès maintenant », avait écrit l’élu.

« La moitié des cas sont dans les groupes d’âge qui n’ont pas encore atteint le 75 % de vaccinés. L’un vient avec l’autre. Le variant Delta progresse au Québec. Il est impératif qu’on atteigne au moins 75 % de vaccination chez les 12 ans et plus avant le 31 août », avait-il aussi poursuivi peu après.

L’Institut national de santé publique (INSPQ), lui, a recensé vendredi 8442 cas de variants détectés par séquençage, soit une hausse de deux infections par rapport à la veille. Le taux de positivité aux variants sous surveillance est présentement de 81,9 %, avec une prédominance toujours marquée par le variant Alpha, venu du Royaume-Uni.