Plages, cinémas, marchés publics, festivals, campings : les vacanciers qui se trouvent hors de leur région peuvent, comme les locaux, profiter des cliniques de vaccination mobiles et éphémères qui se déploient un peu partout dans la province cet été.

Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

Vaccibus, Vaccivan, Vaccin-O-Bus, Vacc-I-Express : un peu partout au Québec, des véhicules motorisés réaménagés en cliniques de vaccination mobiles prennent d’assaut les routes.

« On vaccine toute personne qui se présente, qu’elle vienne des Laurentides ou qu’elle vienne de l’Ontario, pour une première ou une deuxième dose », indique avec enthousiasme Caroline Chantal, directrice de la vaccination contre la COVID-19 pour le CISSS des Laurentides.

PHOTO FOURNIE PAR LE CISSS DES LAURENTIDES

Caroline Chantal, directrice de la vaccination contre la COVID-19 pour le CISSS des Laurentides, devant le Vaccibus

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a lancé le 9 juillet le Vacc-I-Express, qui sillonne les chemins de la région jusqu’en septembre. En Gaspésie, un véhicule mobile est prévu dans chacune des cinq MRC. Sur la Côte-Nord, un autobus dessert la région de Baie-Comeau et un autre, celle de Sept-Îles. La Mauricie, les Laurentides et l’Outaouais ont aussi chacune une clinique mobile. En Montérégie-Centre, un Vaccibus débutera ses activités le 13 juillet.

Les cliniques mobiles ne ciblent pas uniquement les vacanciers. Le but est d’aller à la rencontre de la population, là où elle se rassemble, et de rejoindre ceux qui sont réticents à se déplacer. « Je pense que les gens répondent bien à la spontanéité », remarque Caroline Chantal. « Par exemple, on est allés à la plage d’Oka, la semaine dernière, et 71 % des gens qu’on a vaccinés, c’était une première dose ! », ajoute la directrice en entrevue avec La Presse. Le Vaccibus s’est allié avec des entreprises locales, comme les glissades d’eau de Pointe-Calumet et certains cinémas. « On a une super collaboration avec le cinéma de Saint-Eustache qui diffuse la vidéo promotionnelle du Vaccibus », souligne Mme Chantal.

Se préparer pour les touristes

« Aujourd’hui, la brigade de vaccination était dans un camping dans le nord de Trois-Rivières. Il y avait une personne de Rouyn-Noranda qui était là pour deux jours et elle en a profité pour se faire vacciner », raconte Guillaume Cliche, agent d’information au CIUSSS-de-la-Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. Pour lui, les choses sont simples : « On veut que la population québécoise soit le plus protégée possible. »

Même son de cloche du côté du CISSS de la Côte-Nord, qui prévoit déjà plus de doses dans les lieux très touristiques, comme Tadoussac, en raison de l’afflux de vacanciers – le centre de vaccination le plus près se trouve aux Escoumins.

PHOTO FOURNIE PAR LE CISSS DU BAS-SAINT-LAURENT

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a inauguré le Vacc-I-Express, le 9 juillet.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) exhortent les gens à se faire immuniser avant leurs vacances, puisque la campagne de vaccination est planifiée en fonction du nombre de personnes par régions. « Cependant, si ce n’est pas possible de se faire vacciner avant son départ en vacances, une personne pourrait se faire vacciner dans la région où elle séjourne pour ses vacances estivales », a précisé le MSSS par courriel.

À Montréal et à Québec aussi

Les visiteurs de passage à Montréal peuvent aussi en profiter pour se faire administrer une dose. Annie Dufour, conseillère aux relations médias du CIUSSS-Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, a indiqué par courriel « qu’il fera la promotion des nombreux sites de vaccination éphémères, mobiles, événementiels, alouette » ! Les Québécois en vacances y sont les bienvenus, sans rendez-vous. Le Piknic Electronik, évènement de musique électronique au parc Jean-Drapeau, accueille d’ailleurs une clinique éphémère ce dimanche.

Du côté de la Capitale-Nationale, le Vaccin-O-Bus prévoit être au Festival d’été de Québec le 16 juillet.

En date du 8 juillet 2021, 9 201 618 doses de vaccin contre la COVID-19 ont été administrées au Québec, selon les statistiques de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Près de 72 % de la population québécoise a reçu une première dose et la cible de 75 % de primovaccinés a été atteinte dans 17 régions sur 18. Les jeunes adultes de 18 à 29 ans ont reçu une première dose à 68,4 % et ceux de 30 à 39 ans à 70,9 %. Enfin, 38,7 % de la population est adéquatement vaccinée.