À compter de ce vendredi, les personnes ayant reçu leurs deux doses de vaccin n’ont plus besoin de porter un masque ou de maintenir une distance avec les autres lors de rassemblements privés à domicile, tandis que les festivals et autres grands évènements extérieurs peuvent désormais avoir lieu.

Alice Girard-Bossé
Alice Girard-Bossé La Presse
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Selon Benoit Barbeau, virologue et professeur au département des sciences biologiques de l’UQAM, l’autorisation de ne plus porter de masque lors de rassemblements privés pour les personnes pleinement vaccinées « arrive à un moment très approprié ».

« Ça suit beaucoup les recommandations des CDC aux États-Unis et c’était une question de temps au Québec. Il y a quelques semaines, ça aurait comporté beaucoup de risques, mais vu la faible transmission et la tendance à la baisse, je pense qu’on peut avancer avec ça, mais en continuant à respecter les autres mesures », juge-t-il.

Jusqu’à présent, environ un Québécois sur cinq a reçu sa deuxième dose de vaccin contre la COVID-19. « On ne parle donc pas d’un nombre élevé pour le moment, avec plus ou moins 20 %. Les gens concernés doivent tout de même se rappeler que le risque est toujours là, qu’ils peuvent toujours se contaminer, surtout avec le variant Delta qui circule », précise M. Barbeau.

Place aux spectacles

À partir de maintenant, les festivals et autres évènements offrant des spectacles extérieurs pendant lesquels les spectateurs sont debout ou assis sans place assignée peuvent se tenir partout au Québec.

Un maximum de 3500 personnes est autorisé sur chaque site. Tous les festivals et évènements doivent respecter différentes mesures sanitaires telles que la distanciation entre les personnes ne résidant pas à la même adresse et le port du masque ou du couvre-visage.

Selon M. Barbeau, ces assouplissements des mesures suivent une certaine logique, notamment avec le passage de toutes les régions du Québec en zone verte, lundi.

Il faut juste rester vigilants, évaluer au quotidien. Mais c’est un moment approprié, je trouve.

Le virologue Benoit Barbeau, à propos des assouplissements

Cela dit, si les cas devaient remonter, Québec ne devrait pas hésiter à réviser les règles, précise-t-il. « Si on voit une augmentation soudaine, ça pourrait bien être la pointe de l’iceberg, comme on l’a vu par le passé. Il faudrait alors des mesures rapides et drastiques. Il faut simplement garder en tête que ça pourrait encore déraper rapidement, avant l’arrivée de l’automne », conclut le virologue.

Situation stable

Ces assouplissements des mesures sanitaires surviennent au moment où la courbe des cas de COVID-19 continue de s’aplatir au Québec, alors que la province rapporte 96 nouveaux cas et 4 décès supplémentaires.

Dans le réseau de la santé, le nombre d’hospitalisations liées au virus a diminué de 18, pour un total de 143 personnes hospitalisées. Parmi ces patients, 38 se trouvent aux soins intensifs, une diminution de 2 par rapport à la veille.

La province rapporte quatre nouveaux décès : aucun dans les 24 dernières heures, un entre le 17 et le 22 juin et trois avant le 17 juin.

Dans la dernière semaine, 112 cas et moins de 2 décès en moyenne ont été recensés chaque jour au Québec. Jusqu’à présent, 374 318 Québécois ont été contaminés et 11 202 ont succombé au virus.

Le Canada est également dans une bonne posture. Le pays a atteint un nouveau seuil jeudi, soit moins de 10 000 cas actifs.

La dernière fois que le nombre de cas actifs était si bas […], c’était en septembre 2020 !

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, sur Twitter

Elle a toutefois rappelé qu’il fallait demeurer prudents face au variant Delta. À l’heure actuelle, 91 % des cas de COVID-19 sont liés aux variants préoccupants. Au total, 35 cas de variant Delta ont été identifiés dans l’ensemble du Québec.

La vaccination continue

La vaccination va bon train. Au total, 119 890 doses s’ajoutent au bilan, soit 116 720 dans les dernières 24 heures et 3170 avant le 23 juin. Jusqu’à présent, 7 692 855 doses ont été administrées au Québec. De plus, 20 106 doses ont été administrées à des Québécois en dehors de la province.

« Nous soulignons notre fête nationale avec un nouveau record de vaccination : [116 000] doses administrées [mercredi]. Les Québécois peuvent être fiers du succès de cette opération de vaccination historique. Merci aux équipes pour leur travail », a affirmé le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, sur Twitter.

Il s’est dit fier des Québécois, mais a rappelé qu’un « petit effort » reste à faire pendant l’été, soit celui de recevoir sa deuxième dose.

Sur les 546 390 doses du vaccin de Pfizer attendues cette semaine, 471 510 ont été reçues mercredi. Du côté de Moderna, 73 934 des 630 700 doses attendues cette semaine ont été reçues mercredi.