(Toronto) L’Ontario signalait lundi 270 nouveaux cas de COVID-19 et trois décès liés au virus. Selon le ministère de la Santé, 47 des nouveaux cas se trouvaient à Toronto, 44 dans la région de Waterloo et 42 dans la région de Peel.

La Presse Canadienne

Ces données sont basées sur plus de 13 800 tests effectués. Le ministère indiquait lundi que 323 personnes étaient aux soins intensifs avec une maladie grave liée à la COVID-19, dont 202 patients sous respirateurs.

L’Ontario a administré dimanche 118 625 doses de vaccin, pour un total de plus de 12,6 millions de doses jusqu’ici. À compter de lundi, les Ontariens qui avaient reçu leur première dose d’un vaccin à ARNm au plus tard le 9 mai pouvaient réserver leur deuxième dose ou la devancer.

Et à compter de mercredi, les résidants des « zones chaudes » particulièrement touchées par le variant Delta qui avaient reçu leur première dose le 30 mai ou avant pourront devancer leur deuxième rendez-vous. Ainsi, les bureaux régionaux de santé publique couvrant Toronto, Peel, Halton, Porcupine, Wellington-Dufferin-Guelph, Waterloo, York, Hamilton, Simcoe-Muskoka et Durham sont considérés comme des « points chauds » pour le variant Delta, le plus infectieux.

Le bureau de Toronto a annoncé en fin de semaine qu’il augmentera les doses du vaccin Moderna pour compenser un retard dans la livraison en Ontario des Pfizer. Le gouvernement ontarien a indiqué que la livraison des Pfizer attendue cette semaine était en retard de deux à trois jours, mais ajoute que plus d’un million de doses de Moderna sont arrivées vendredi. Ces doses seront donc utilisées pour combler l’écart.

Au moment où de plus en plus d’Ontariens deviennent admissibles à leur deuxième dose, cette semaine, des experts en santé publique exhortent les adultes qui prennent rendez-vous à considérer les vaccins à ARN-messager Pfizer ou Moderna comme « interchangeables ». Le gouvernement affirme que les résidants de plus de 18 ans qui ont reçu le Moderna ou le Pfizer en première dose peuvent prendre en toute sécurité l’un ou l’autre des deux vaccins en deuxième dose.

« Donc, si vous avez eu Pfizer pour la première dose et qu’on vous propose Moderna pour la deuxième, soyez assuré que vous faites ce qu’il faut en l’obtenant », sans attendre le Pfizer, a déclaré sur Twitter le docteur Jeff Kwong, épidémiologiste à l’Université de Toronto.

Par contre, le Pfizer est actuellement le seul à être approuvé au Canada pour vacciner les jeunes, de sorte que les moins de 18 ans doivent s’y tenir en deuxième dose.

Le gouvernement ontarien a également déclaré qu’à partir de la semaine prochaine, il prévoyait permettre à tous les adultes qui ont reçu une première dose de Pfizer ou de Moderna de prendre un deuxième rendez-vous quatre semaines seulement après leur première injection. Depuis la semaine dernière, la province permet aux personnes qui ont reçu une première dose du vaccin d’Oxford-AstraZeneca de devancer leur deuxième rendez-vous. Elles doivent toutefois attendre au moins huit semaines avant de recevoir leur deuxième dose.