(Toronto) La ville de Toronto veut accroître l’utilisation du vaccin de Moderna afin de compenser le retard dans les livraisons des doses de celui de Pfizer-BioNTech en Ontario.

Victoria Ahearn La Presse Canadienne

Selon les autorités municipales, le gouvernement leur a annoncé que les livraisons prévues des 162 000 doses du vaccin de Pfizer pour leurs cliniques de vaccination seront retardées.

Un porte-parole de la ministre de la Santé Christine Elliot, a indiqué que ces livraisons accuseront un retard de deux ou trois jours.

Toronto dit vouloir s’assurer que tous les rendez-vous auprès des cliniques mises en place dans la Ville-Reine seront respectés en augmentant l’utilisation du vaccin de Moderna.

Elle sera imitée par les autres responsables de la vaccination autour de la ville.

Une porte-parole de Mme Elliot, Alexandra Hilkene, a dit que la province avait reçu vendredi un million de doses de Moderna qu’elle compte utiliser pour remplacer les Pfizers manquants.

Elle a ajouté que les gens ayant reçu une première dose du Pfizer seront aussi bien protégés contre la COVID-19 en étant inoculés par une deuxième dose de Moderna puisque les deux ont recours à la même technique.

318 nouveaux cas en Ontario

L’Ontario rapporte dimanche 318 nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire et 12 décès liés à la maladie.

Mme Elliot a précisé que 51 nouveaux cas ont été identifiés à Waterloo, 49 dans la région de Peel, 45 à Toronto, 26 à Ottawa et 20 à Hamilton. Les données s’appuient sur près de 21 100 tests.

Les autorités rapportent aussi le premier décès lié à la COVID-19 d’une personne ayant reçu deux doses de vaccin. Il s’agit d’une nonagénaire vivant dans un établissement de soins de longue durée de Waterloo, lequel est aux prises avec une éclosion.

La ministre ajoute que 184 251 doses de vaccin avaient été administrées depuis le précédent bilan, pour un total de plus de 12,5 millions.