La COVID-19 poursuit sa tendance à la baisse. Signe de l’embellie, toutes les régions du Québec seront désormais en zone jaune ou verte ce lundi, alors que François Legault plaide pour un déconfinement « graduel ».

Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse
Alice Girard-Bossé
Alice Girard-Bossé La Presse

Devant une amélioration de la situation épidémiologique, les régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de l’Estrie, de Montréal, de l’Outaouais, de Laval, de Lanaudière, des Laurentides, de la Montérégie, du Bas-Saint-Laurent, du Centre-du-Québec, de la Mauricie et du Saguenay–Lac-Saint-Jean seront toutes au palier d’alerte jaune ce lundi.

« La situation va bien, mais il faut y aller graduellement, a commenté le premier ministre François Legault, dimanche en point de presse. Ce n’est pas vrai qu’on a fait tous ces efforts-là depuis un an et demi pour arrêter maintenant. »

Dans ces régions, les rassemblements intérieurs seront désormais permis pour les occupants de deux résidences privées. Les restaurants et les bars pourront aussi accueillir à la même table les occupants de deux domiciles.

Les bars, brasseries, tavernes et casinos devront respecter 50 % de la capacité maximale prévue selon leur permis d’alcool. La vente d’alcool devra cesser à 23 h, et l’établissement devra fermer ses portes à minuit.

Les activités de sport et de loisir supervisées et avec contacts seront désormais permises à l’extérieur en groupes allant jusqu’à 25 personnes. Pour les activités non supervisées, la limite est de 12 personnes. Les parties organisées et les ligues seront autorisées, mais les compétitions et les tournois demeurent interdits.

Enfin, les lieux de culte pourront accueillir 250 participants. Les mariages et les funérailles devront se limiter à 50 personnes.

Toujours en zone verte

L’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, la Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine et le Nord-du-Québec demeurent au palier vert.

À l’intérieur tout comme à l’extérieur, ces régions pourront continuer d’accueillir 10 personnes provenant d’adresses différentes ou les occupants de trois résidences. Un maximum de 10 personnes par table ou les occupants de trois domiciles sont permis dans les bars et les restaurants.

Les activités de sport et de loisir sont limitées à 50 personnes à l’extérieur et 25 personnes à l’intérieur. Les compétitions et les tournois sont permis.

Une situation stable

Ce déconfinement survient au moment où la province recense un autre bilan stable alors qu’on rapporte 151 cas supplémentaires de COVID-19 dans les 24 dernières heures. Les hospitalisations continuent de baisser à travers la province.

On compte désormais 372 989 personnes infectées depuis le début de cette pandémie et 359 981 rétablies. Le nombre de cas actifs est passé de 1970 à 1836, selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec. Le nombre d’éclosions dans l’ensemble de la province continue aussi de diminuer. Il est passé de 265 à 254.

Au total, deux nouvelles morts – mais aucune dans la dernière journée – liées au virus s’ajoutent aux 11 172 Québécois qui ont succombé à la maladie. Les décès sont survenus entre le 6 et le 11 juin.

Le nombre d’hospitalisations a baissé de 12 dimanche, alors qu’on signalait une diminution de 17 la veille.

Des 215 patients hospitalisés, 58 se trouvent aux soins intensifs. Il s’agit d’une baisse de 1 par rapport à samedi.

Au total, 18 837 prélèvements et 18 775 analyses ont été réalisés le 11 juin. Le taux de positivité a chuté à 0,8 %.

En données brutes, l’île de Montréal rapporte 62 nouveaux cas, la Montérégie, 25 et Laval, 9. Les autorités signalent 17 cas supplémentaires en Chaudière-Appalaches, 12 dans Lanaudière, 5 dans l’Outaouais, 4 dans les Laurentides et la Capitale-Nationale et 2 en Estrie. Aucun cas n’a été recensé dans le Bas-Saint-Laurent et au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Les autorités font état de trois autres cas en Mauricie–Centre-du-Québec et de cinq autres en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

La vaccination se poursuit

La campagne de vaccination va bon train, alors que 102 325 doses supplémentaires ont été administrées, dont 97 000 dans les 24 dernières heures, qui comprennent 61 820 deuxièmes doses, pour un total de près de 6,7 millions. On signale aussi qu’environ 12 % de la population québécoise a reçu une deuxième dose.

« À pareille date l’an dernier, la [moyenne] mobile des cas était de 141 comparativement à 175 [aujourd’hui]. Malgré une [baisse] des cas, le [Québec] n’avait pas échappé à une deuxième vague. La différence cette année : le vaccin. Si on veut remporter contre le virus, il faut se faire vacciner. Restons prudents », a affirmé le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

« On vise la fin du mois d’août pour les deux doses, a rappelé M. Legault. C’est un défi parce qu’actuellement, les gens voient que ça va bien. Certains pourraient être tentés de se dire que ce n’est pas important d’aller chercher la deuxième dose. »

Avec La Presse Canadienne