(Ottawa) Le Canada ne distribuera pas les quelque 300 000 doses du vaccin de Johnson & Johnson (Janssen) reçues à la fin du mois d’avril, citant des « préoccupations » liées à une substance médicamenteuse qui a été utilisée lors du processus de fabrication dans une usine du Maryland.

Mélanie Marquis
Mélanie Marquis La Presse

« Le ministère a terminé son examen de la qualité des fioles de vaccins Janssen reçues et actuellement en quarantaine. En raison de préoccupations soulevées au sujet d’une substance médicamenteuse mise au point à l’installation d’Emergent BioSolutions, à Baltimore, au Maryland, Santé Canada ne distribuera pas les stocks reçus afin de protéger la santé et la sécurité des Canadiens », a-t-on annoncé dans un communiqué.

On y précise que la substance fabriquée à cette usine a servi à la production des doses du vaccin Janssen, et en même temps « qu’un lot de vaccins a été contaminé par des composantes d’un autre vaccin » [il s’agit de celui d’AstraZeneca]. Ainsi, Santé Canada n’a pu conclure que les doses du vaccin Janssen « respectent les normes élevées de qualité du ministère ».

Les autorités sanitaires canadiennes prévoient une inspection dans l’usine du Maryland cet été. Mais d’ici là, le Canada « n’acceptera aucun produit ni ingrédient fabriqués dans cette installation », a noté Santé Canada dans ce communiqué publié vendredi soir.

60 millions de doses jetées

L’annonce survient quelques heures après que la Food and Drug Administration (FDA), aux États-Unis, a ordonné à la pharmaceutique de mettre à la poubelle 60 millions de doses de ce vaccin qui ont été produites à au Maryland, car elles pourraient « avoir été contaminées », selon ce qu’a rapporté le New York Times.

Au bureau de la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, on soutient que « la décision de Santé Canada concernant les 300 000 doses n’a pas d’incidence sur l’accord et il n’a pas d’impact sur les projections de déploiement des vaccins au Canada ».

Le gouvernement fédéral a conclu un accord lui permettant d’avoir accès à 10 millions de doses du vaccin de Janssen, qui requiert une seule dose, et qui a été approuvé par Santé Canada le 5 mars dernier. Aucun vaccin Janssen n’a été administré au Canada. Les 300 000 doses livrées en avril étaient les premières.