Dès le 14 juin, les chauffeurs d’autobus de la Société de transport de Montréal (STM) n’auront plus besoin de porter le masque de procédure lorsqu’ils sont au volant, a annoncé la STM jeudi.

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ne recommande plus le port du masque pour les chauffeurs d'autobus, car « la cloison transparente de [plexiglas] qui délimite leur poste de conduite fait office de barrière physique », a expliqué la STM par voie de communiqué.

Cette décision a été prise en raison des assouplissements des mesures sanitaires, dont le passage de Montréal en zone jaune lundi.

La STM précise cependant que les autres mesures sanitaires sont toujours en place. Pour tous les utilisateurs du transport en commun, le port du masque ou du couvre-visage est ainsi requis.