Alors que plusieurs régions accèdent aux paliers jaune et vert, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) assouplit quelques règles d’hygiène pour les milieux de travail.

Ariane Krol
Ariane Krol La Presse

Dans les régions passées au palier jaune ou vert, le port du masque dit « de qualité » n’est plus obligatoire en tout temps si la distanciation ou une barrière physique peut être mise en place dans le milieu de travail, a annoncé la CNESST lundi matin.

Le port du masque médical en continu demeure toutefois recommandé en zones jaune et verte, et obligatoire en zone orange. Il est également obligatoire en zone rouge, mais plus aucune région du Québec ne se trouve à ce palier depuis lundi.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Mauricie et le Centre-du-Québec ont accédé au palier jaune lundi, tandis que l’Abitibi-Témiscamingue, la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec sont passées au vert.

Le nettoyage des outils et équipements partagés devient également facultatif dans les milieux de travail situés en zone jaune ou verte. Il demeure obligatoire aux paliers orange et rouge.

Plusieurs mesures demeurent toutefois obligatoires dans toutes les régions du Québec, peu importe le palier d’alerte. Les personnes symptomatiques sont exclues des milieux de travail. Et l’hygiène des mains, l’étiquette respiratoire ainsi que les mesures relatives au nettoyage des surfaces sont encore de rigueur.

Consultez le résumé des changements annoncés par la CNESST