Au moins 20 % des quelque 500 employés de l’usine d’abattage et de transformation de porc Du Breton de Rivière-du-Loup ont été infectés dans l’éclosion qui a entraîné la fermeture de l’établissement, a révélé la santé publique du Bas-Saint-Laurent en point de presse jeudi midi.

Ariane Krol
Ariane Krol La Presse

« Le nombre de cas qui dépasse maintenant la centaine rendait nécessaire cette mesure », a déclaré le directeur régional de santé publique, le DSylvain Leduc.

Au moins 104 travailleurs de l’usine ont contracté la COVID-19. La Santé publique n’a pas pu fournir le nombre de cas qui se sont répercutés dans la communauté, mais ils sont estimés à plusieurs par travailleur, a indiqué le DLeduc.

L’usine sera fermée durant 10 jours, a annoncé l’entreprise peu avant le point de presse de la Santé publique.

« Un protocole de retour au travail sera établi et mis en place par l’entreprise avec le support de la Santé publique », a écrit Du Breton dans un bref communiqué.

« Nous réitérons notre appui à nos employés durant cette situation difficile », a ajouté l’entreprise, qui a précisé ne pas vouloir donner d’entrevue jeudi.

Un total de 47 nouveaux cas se sont ajoutés au bilan de la région jeudi, dont plus de la moitié (24) dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Rivière-du-Loup. Le Bas-Saint-Laurent compte 436 cas actifs. Parmi eux, 13 patients sont hospitalisés à Rimouski, dont dont deux aux soins intensifs. Près de 2000 tests de dépistage (1894) avaient été réalisés la veille.

Le directeur régional de santé publique a appelé la population à « ne pas penser que la situation épidémiologique est uniquement due à une entreprise » et souligné que « le virus très présent » dans la région. « Plusieurs signalements ont été portés à notre attention », a mentionné le DLeduc. La Santé publique a « la collaboration de la Sûreté du Québec » et va solliciter sa présence et une plus grande intervention au besoin, a-t-il précisé.