La tendance à la baisse des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit au Québec, alors qu’on enregistre jeudi 907 infections supplémentaires et sept décès en plus dans la province. Le nombre d’hospitalisations diminue également de nouveau, pendant que la campagne de vaccination s’accélère.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ces nouvelles données portent à 355 297 le nombre de Québécois qui ont été infectées par la maladie depuis le début de la crise sanitaire. De ce nombre, 335 421 d’entre eux sont maintenant considérés rétablis, selon les données du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Les 907 cas rapportés jeudi portent à 938 la moyenne quotidienne calculée sur une semaine, soit 7 % de moins qu’à pareille date la semaine dernière. Les sept décès rapportés jeudi portent quant à eux à huit la moyenne quotidienne. Au total, 10 917 personnes ont jusqu’ici succombé des suites de complications liées au virus. Des sept décès rapportés jeudi, trois sont survenus dans la Capitale-Nationale, deux à Laval, un en Estrie et un en Montérégie.

Chaudière-Appalaches demeure la région la plus touchée par la propagation de la COVID-19, affichant un taux de 26 nouveaux cas par 100 000 habitants. Elle est suivie par le Bas-Saint-Laurent, qui affiche un taux de 22 cas par 100 000 habitants.

Par ailleurs, dans le réseau de la santé, on enregistre jeudi une baisse de huit hospitalisations liées à la COVID-19. Pour l’heure, 580 patients demeurent hospitalisés, dont 144 se trouvent toujours aux soins intensifs, ce qui représente là aussi une baisse de huit cas par rapport à la veille.

Dans de nouvelles modélisations parues jeudi, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) a prévu que les hospitalisations devraient diminuer au cours des deux à trois prochaines semaines, et ce, dans toutes les régions. L’organisme ne « prévoit pas de dépassement des capacités hospitalisées désignées au cours de cette période ». À Montréal, le quart des lits réguliers (25 %) et moins de 50 % des places aux soins intensifs sont prises, alors que dans le reste du Québec, ces chiffres atteignent respectivement 40 % et tout près de 50 %.

Une vaccination qui progresse

Côté vaccination, 78 632 doses supplémentaires ont été administrées dans la journée de mercredi, auxquelles s’ajoutent 1950 doses données avant le 5 mai qui n’avaient pas encore été comptabilisées. Jusqu’ici, 3 446 157 personnes ont reçu leur première dose, ce qui représente 38,5 % des Québécois. Ce taux grimpe à 47,4 % si on tient uniquement compte des adultes. Tout près de 144 000 secondes doses ont déjà été administrées, ce qui équivaut à 1,7 % de la population.

Avec environ 3,9 millions de doses reçues au total, le gouvernement Legault dispose présentement d’une réserve de plus de 447 000 vaccins. D’ailleurs, « 225 900 doses de Moderna, qui étaient attendues dans la semaine du 10 mai, devraient être livrées d’ici [vendredi] », a indiqué le MSSS dans un communiqué.

Sur Twitter, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a de nouveau parlé d’une « très bonne journée » mercredi, alors que 200 000 rendez-vous ont été pris. Cela dit, il reste des rendez-vous disponibles un peu partout au Québec à court terme », a-t-il dit, soulignant que toutes les personnes âgées de 40 ans et plus y ont accès. Mardi, la Santé publique a réalisé 39 880 tests de dépistage, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire.

En date de jeudi, l’Institut national de santé publique (INSPQ) recensait 4240 cas confirmés de variants par séquençage, et un taux de positivité de 86,3 % aux quatre souches principalement sous surveillance. Le variant B.1.1.7, venu du Royaume-Uni, compte encore pour la majorité des infections au Québec, dont plus de 2000 ont été identifiés dans la métropole montréalaise.

Avec Pierre-André Normandin

La COVID-19 en graphiques

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.