(Edmonton) Les travaux parlementaires seront suspendus au cours des deux prochaines semaines à l’Assemblée législative de l’Alberta à cause de l’actuelle vague de COVID-19 frappant durement la province.

La Presse Canadienne

Le leader parlementaire du gouvernement Jason Nixon a indiqué par communiqué que cette suspension visait à empêcher toute éclosion propagation de la COVID-19. Il a dit qu’il n’y avait aucun nouveau cas confirmé parmi les élus et les employés.

Le conseil des ministres continuera de se rencontrer virtuellement, toute comme les comités parlementaires.

M. Nixon espère que les députés pourront revenir le 17 mai. L’Assemblée législative pourrait toutefois être convoquée si une urgence se déclarait.

La cheffe du NPD, Rachel Notley, qualifie la décision du gouvernement conservateur de « lâche ». Elle a rappelé que les députés avaient un travail crucial à accomplir au cours de cette pandémie, notamment de voter des mesures pour des congés de maladie payés.

Au cours des trois derniers jours, le nombre de nouveaux cas a excédé les 2000 dans la province. On recense 22 500 cas actifs. Les médecins sont actuellement mis au courant des protocoles de tri si cela cette pratique devenait nécessaire.