(Ottawa) Le grand responsable de la distribution des vaccins au Canada fait preuve d’un optimisme prudent alors que les deux plus grandes provinces du pays s’apprêtent à vacciner la population générale.

Catherine Lévesque
La Presse Canadienne

Jeudi, le major général Dany Fortin est sorti de sa réserve habituelle pour saluer le fait que le Québec et l’Ontario vont commencer à vacciner les personnes de 18 ans et plus contre la COVID-19 dans le prochain mois grâce à l’arrivée massive de doses prévue chaque semaine.

C’est un peu tôt pour célébrer […], mais je pense qu’on peut quand même soulever qu’on est dans le dernier droit. Il y a beaucoup de travail encore à faire, mais on est vraiment sur une bonne lancée et c’est très encourageant.

Dany Fortin, major général et grand responsable de la distribution des vaccins au Canada

Le major général Fortin a aussi tenu aussi à partager le mérite avec l’ensemble des partenaires.

« Pour ma part, je suis très fier de faire partie de cette aventure, mais je pense aux milliers de personnes au Canada, dans les différents ministères, au sein des différentes agences, aux provinces et territoires, aux groupes autochtones qui ont travaillé d’arrache-pied pour livrer les vaccins », a-t-il commenté.

À compter de la semaine prochaine, Ottawa s’attend à recevoir deux millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech sur une base hebdomadaire et cette quantité devrait s’élever à 2,4 millions de doses par semaine en juin. Au total, le pays en aura reçu plus de 24 millions pour le trimestre en cours.

La prochaine livraison de Moderna, qui a connu quelques problèmes de production, devrait contenir un peu plus d’un million de doses, et la distribution aux provinces et territoires devrait être faite au cours de la semaine du 10 mai. L’objectif reste d’obtenir 12,3 millions de doses pour le trimestre en cours.

Et puis il y a ces 300 000 premières doses du vaccin à dose unique de Johnson & Johnson arrivées au pays mercredi. Elles sont en processus de décongélation et seront livrées aux provinces et aux territoires en début de semaine prochaine, a soutenu le major général Fortin.

Ottawa ne prévoit pas, à ce moment-ci, des approvisionnements supplémentaires du vaccin d’Oxford-AstraZeneca avant le mois de juin.

Devant ce flot continu de vaccins, Québec a annoncé que tous les adultes qui n’ont pas encore pu prendre un rendez-vous pourront le faire d’ici la mi-mai ; l’Ontario s’attend à ouvrir la vaccination à tous les adultes au cours de la semaine du 24 mai.

À ce moment-là, le major général Fortin croit que l’ensemble du pays sera « en très bonne posture » pour vacciner « un grand nombre de personnes ».

Le sous-administrateur en chef de la santé publique, le Dr Howard Njoo, a tenu à rappeler que, malgré ces « bonnes nouvelles » qui se pointent à l’horizon, ce n’est pas le temps de baisser sa garde ni d’assouplir trop rapidement les mesures de santé publique.