(Toronto) Le Groupe d’étude sur la distribution des vaccins contre la COVID-19 encourage le gouvernement ontarien à adopter un changement dans sa stratégie de vaccination qui permettrait, selon lui, de réduire considérablement les hospitalisations et les décès liés à la maladie.

La Presse Canadienne

Ces experts recommandent que la vaccination soit concentrée dans les régions plus sensibles, là où les taux d’infection sont les plus élevés et où les résidents sont moins susceptibles de pouvoir travailler chez eux. Une telle mesure réduirait le nombre des hospitalisations de 14 % et celui des décès de 11 %.

Selon le comité, la stratégie actuelle, largement axée sur la vaccination des personnes en fonction de leur âge, de leur état de santé et de lieu de résidence, fait en sorte que certains des gens les plus à risque d’attraper la maladie sont les moins susceptibles d’être inoculés.

Le comité estime que les résidants des régions les moins menacées sont 1,5 fois plus susceptibles d’avoir déjà reçu une première dose de vaccin.

Pour repousser l’actuelle vague, le comité souligne qu’il faudra accélérer la vaccination dans les secteurs les plus touchés. Présentement, la moitié des vaccins sont attribués aux 74 secteurs présentant les taux d’incidence de la COVID-19 les plus élevés.

La moitié restante pourrait être répartie dans l’ensemble de la province. Le gouvernement aura avantage à donner la priorité aux travailleurs des entrepôts, des usines et des autres lieux ayant un grand nombre d’éclosions.

4094 nouveaux cas

Les autorités ontariennes ont rapporté samedi 4094 nouveaux cas de COVID-19 et 24 décès liés à la maladie.

Ces données représentent une baisse par rapport aux 4505 signalés la veille, mais une hausse par rapport aux 3682 cas de jeudi.

Le bilan des victimes s’élève à 7887 sur l’ensemble du territoire.

Le nombre des hospitalisations a baissé de 10 par rapport à la veille, à 2277. On recensait 833 patients aux soins intensifs, dont 600 sous respirateur.

Les laboratoires ontariens ont réalisé 52 160 tests au cours des dernières 24 heures.