La police de Montréal est intervenue vendredi en soirée pour mettre fin à un rassemblement illégal, dans un lieu de culte du Mile End. Environ 350 personnes s’y trouvaient, selon un comptage effectué par des patrouilleurs, a rapporté le Service de police de la Ville de Montréal.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

C’est vers 20 h que les autorités disent avoir reçu un appel à la centrale 911 pour signaler la présence d’un « rassemblement de plusieurs personnes » dans un lieu de culte situé rue Jeanne-Mance, non loin de la rue Saint-Viateur Ouest, dans le quartier du Mile End.

« Quand les policiers sont arrivés sur les lieux, les gens se trouvaient toujours à l’intérieur », a fait savoir la porte-parole du SPVM, Caroline Chèvrefils. Si l’appel initial faisait mention de 100 personnes à l’intérieur, le corps policier, lui, dit avoir plutôt recensé « environ 350 personnes » lorsque la cérémonie a pris fin et que les gens ont commencé à sortir du bâtiment, vers 21 h 15.

Rappelons qu’en zone rouge, le maximum autorisé dans un lieu de culte est de 25 personnes actuellement, un nombre « qui s’applique également pour les funérailles et les mariages », lit-on sur le site du gouvernement du Québec. La distance minimale de deux mètres et le port du masque d’intervention sont aussi obligatoires en tout temps.

Mme Chèvrefils a indiqué qu’un responsable des lieux avait été rencontré par des enquêteurs de la section moralité. Ceux-ci l’auraient « sensibilisé » à l’importance de respecter les règles de la Santé publique, afin de contenir la transmission du coronavirus dans la métropole.

Aucun constat d’infraction n’a été remis, mais un « rapport d’infraction générale » a été rempli par les enquêteurs du SPVM.

Le document sera soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), qui pourra déterminer si des sanctions seront infligées.