Le bilan de la COVID-19 demeure stable jeudi au Québec, alors qu’on rapporte 1248 nouveaux cas ainsi que sept décès supplémentaires, pendant que le nombre d’hospitalisations baisse légèrement et que la campagne de vaccination atteint de nouveaux sommets.

Mis à jour le 22 avr. 2021
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Les 1248 nouveaux cas portent à 1300 la moyenne quotidienne des nouveaux cas. Celle-ci est en baisse de 18 % depuis une semaine. Quant à eux, les sept décès supplémentaires portent à dix la moyenne quotidienne des décès. C’est légèrement supérieur à la dernière semaine.

Au total, 10 845 personnes ont jusqu’ici succombé des suites de complications liées à la maladie. Des sept décès rapportés, trois sont survenus en Chaudière-Appalaches, un dans la Capitale-Nationale, un à Montréal, un en Outaouais et un en Montérégie.

Dans le réseau de la santé, on observe une légère baisse de cinq hospitalisations par rapport à la veille. À l’heure actuelle, 711 patients demeurent hospitalisés pour la COVID-19, dont 174 se trouvent aux soins intensifs, une baisse de quatre cas.

Nouveau record de vaccination

Côté vaccination, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, s’est félicité jeudi d’atteindre un nouveau « record » : 84 837 doses supplémentaires ont été administrées dans la journée de mercredi, auxquelles s’ajoutent 935 doses données « avant le 21 avril ».

Presque 2,6 millions de Québécois ont déjà reçu leur première dose, ce qui représente environ 29,2 % de la population. Si on tient compte seulement des personnes admissibles, celles de 16 ans et plus, ce taux monte à 35,7 %. Enfin, 41 299 personnes ont déjà reçu leur deuxième dose, soit 0,5 % de la population.

Avec nos 11 000 vaccinateurs formés, les équipes sont prêtes à recevoir plus de vaccins.

Christian Dubé, ministre de la Santé

Jeudi marque aussi des records d’administration de doses dans plusieurs régions, dont Montréal avec 19 090, la Capitale-Nationale avec 10 405, l’Estrie avec 6277 et l’Outaouais avec 4981. Avec plus de 3 millions de doses reçues, le gouvernement Legault dispose présentement d’une réserve d’environ 477 000 vaccins en plus. Aucune autre dose n’est toutefois attendue cette semaine « puisque les livraisons ont été complétées », a soutenu le MSSS dans un communiqué.

Environ 30 000 doses du vaccin d’AstraZeneca auraient été administrées. Le ministre Dubé a aussi indiqué jeudi que plus de 100 000 personnes ont pris rendez-vous pour obtenir le vaccin d’AstraZeneca au cours des sept prochains jours. Par ailleurs, le Québec a réalisé mardi 46 306 tests de dépistage.

Des variants encore préoccupants

L’Institut national de santé publique (INSPQ) a recensé jeudi 764 cas de variants supplémentaires par criblage, surpassant ainsi la barre des 25 000 infections. Le taux de positivité global aux variants atteint maintenant 81 %, et représente la majorité des nouveaux cas dans la plupart des régions de la province. La Capitale-Nationale compte 5844 cas de variants, alors que Montréal en recense 6978 et l’Outaouais, 2349.

Alors qu’un premier cas du variant indien a été détecté mercredi dans la province, le premier ministre François Legault a de son côté pressé Ottawa « d’en faire plus » pour protéger les frontières terrestres et aériennes, jeudi matin.

M. Legault, qui est aussi président du Conseil de la fédération, a confirmé que lui et d’autres premiers ministres des provinces, dont l’Ontario, l’Alberta et la Colombie-Britannique, ont écrit à Justin Trudeau pour lui faire de leurs préoccupations.

Vers une stabilisation des hospitalisations ?

Dans de nouvelles projections parues jeudi, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESS) prévient pour sa part que les hospitalisations « se stabiliseront au cours des deux à trois prochaines semaines » pour le Québec dans son ensemble.

Mais la situation varie d’une région à l’autre. Dans le Grand Montréal, ces modélisations indiquent notamment « un maintien du taux actuel d’occupation des lits réguliers et de soins intensifs », qui est d’environ 33 % dans le premier cas et de plus de 50 % dans le deuxième. On ne prévoit toutefois pas de dépassement des capacités hospitalières.

L’INESS affirme aussi que le nombre d’hospitalisations projetées « demeure en croissance » dans certaines régions comme Québec et l’Outaouais. « Les projections suggèrent que les capacités hospitalières actuellement dédiées pour les patients COVID-19, particulièrement aux soins intensifs, pourraient être atteintes au cours des deux à trois prochaines semaines. »

Du propre aveu de l’organisme, ses projections pourraient toutefois « surestimer l’occupation des lits étant donné la diminution récente des cas », qui ne s’est pas encore « traduite sur les hospitalisations ».

La COVID-19 en graphiques

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.