Avec une moyenne de 135 nouveaux cas par jour depuis une semaine, la situation demeure « très grave » en Outaouais et la région n’a pas encore repris le contrôle de la situation. D’autant plus que 85 % des cas sont actuellement liés aux variants.

Ariane Lacoursière
Ariane Lacoursière La Presse

« L’ensemble de nos indicateurs […] demeurent encore très inquiétants pour la région », affirme la Dre Brigitte Pinard, médecin-conseil à la direction de la santé publique de l’Outaouais. En conférence de presse mercredi, la Dre Pinard a expliqué que « le facteur clé pour reprendre le contrôle de la situation demeure l’adhésion de la population à l’ensemble des mesures. »

L’Outaouais compte actuellement 962 cas actifs et 86 éclosions actives, dont 19 en milieux de travail, 23 en milieux de soins ou d’hébergement, 13 en milieux communautaires, 17 en milieux scolaires et 14 en services de garde. La santé publique note surtout une hausse depuis une semaine des éclosions dans les milieux de travail. La Dre Pinard rappelle qu’il « ne faut pas relâcher dans les milieux de travail », notamment durant les pauses et les repas.

Le taux de positivité est de 10,9 % en Outaouais. Environ 75 % des nouveaux cas sont chez des personnes de moins de 50 ans.

Le taux d’hospitalisations est aussi élevé dans la région. Pour l’instant, 57 patients COVID sont hospitalisés dans les hôpitaux de l’Outaouais sur une capacité de 68 lits. Vendredi dernier en fin de journée, 100 % des lits COVID de l’Outaouais se sont retrouvés à être occupés en même temps. Si bien que le CISSS a été obligé de transférer des patients dans les Laurentides, a expliqué la PDG adjointe du CISSS de l’Outaouais, France Dumont.

La vaccination s’accélère

La vaccination va bon train en Outaouais selon la directrice de la campagne de vaccination en Outaouais, Nency Héroux. Environ 3000 personnes recevront une dose jeudi au palais des congrès de Gatineau. Des ajustements sont actuellement apportés afin que la population n’attende pas trop longtemps à ce site de vaccination. Mardi, certains patients y ont attendu près de trois heures pour obtenir leur dose, même s’ils avaient un rendez-vous, rapportait le quotidien Le Droit mercredi.

Depuis mercredi, les personnes de 45 ans et plus peuvent maintenant se faire vacciner avec le vaccin d’AstraZeneca au Québec. Les citoyens ont été nombreux à prendre rendez-vous pour obtenir une dose d’AstraZeneca, même si quelques plages restaient toujours disponibles mercredi. Mme Héroux n’exclut pas de demander plus de doses de ce vaccin au ministère de la Santé (MSSS) tant la réponse de la population est grande.

Actuellement, 27 % de la population est vaccinée en Outaouais. La distribution des deuxièmes doses de vaccin dans les CHSLD s’accélère. La vaccination sera terminée le 8 mai dans ces établissements. Le MSSS enverra plus de doses pour permettre au CISSS de l’Outaouais d’atteindre cet objectif, a expliqué Mme Héroux.