Le Québec rapporte jeudi 1513 nouveaux cas de COVID-19 et 15 décès supplémentaires, alors qu’on observe une légère augmentation des hospitalisations et une nouvelle hausse aux soins intensifs. Plus d’un Québécois sur quatre a maintenant reçu sa première dose du vaccin.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Au total, 10 778 citoyens ont perdu la vie des suites de complications liées au virus. Des 15 décès rapportés jeudi, trois sont survenus dans la Capitale-Nationale, trois à Montréal et trois en Outaouais. Laval rapporte aussi deux décès, tout comme les Laurentides, pendant que la Mauricie et la Montérégie en déplorent un.

Les 1513 nouveaux cas portent à 1590 la moyenne quotidienne calculée sur sept jours. La tendance est ainsi en légère baisse par rapport à la veille. Quant à eux, les 15 décès supplémentaires portent à neuf la moyenne quotidienne calculée sur une semaine, marquant ainsi une tendance à la hausse.

Dans le réseau de la santé, 661 patients demeurent hospitalisés pour la COVID-19, soit une hausse d’un cas en 24 heures. De ce nombre, 159 patients se trouvent toujours aux soins intensifs, une augmentation de sept par rapport à la veille.

« La [hausse] des cas des dernières semaines se fait sentir dans nos hôpitaux », a rappelé le ministre de la Santé Christian Dubé sur Twitter, en faisant référence aux projections de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS). Les plus récentes, publiées jeudi, anticipent en effet « une augmentation des nouvelles hospitalisations au cours des deux à trois prochaines semaines » dans la province.

Si à Montréal, on ne prévoit pas de dépassement des capacités, la croissance est toutefois « particulièrement marquée dans quelques régions, réduisant la marge de manœuvre de certains établissements ». Ainsi, à l’extérieur de la métropole, les lits désignés pour les patients COVID-19 « pourraient être entièrement occupés d’ici les trois prochaines semaines », prévient l’Institut, qui prévient néanmoins que les récentes mesures mises en place à Québec et en Outaouais « pourraient réduire ces projections ». Pour l’heure, 32 % des lits réguliers et 36 % des lits désignés aux soins intensifs sont occupés en-dehors de Montréal.

On doit tous faire un effort : se faire dépister, se faire vacciner (55 ans et plus), se protéger et respecter les mesures.

Christian Dubé, ministre de la Santé

Avec 273 nouveaux cas, la Capitale-Nationale affiche une baisse de son taux de propagation, qui est à 45 nouveaux cas par jour par 100 000 habitants. C’est désormais sa voisine, Chaudière-Appalaches, qui en affiche le plus, soit 46 par 100 000 habitants. De son côté, l’Outaouais se maintient à un taux de 44 cas par 100 000 habitants ; 167 nouveaux cas y ont été recensés jeudi.

La vaccination progresse

Côté vaccination, la Santé publique rapporte avoir administré 67 708 doses en plus dans la journée de mercredi, pour un total de 2145 925. C’est donc dire qu’environ 25,2 % de la population a jusqu’ici reçu sa première dose. Avec 2 828 685 doses reçues jusqu’ici, le gouvernement Legault dispose présentement d’une réserve de plus de 680 000 vaccins.

Par communiqué, le MSSS précise que « 168 500 des 176 400 doses de Moderna attendues cette semaine ont été livrées en région, et 7900 doses sont toujours en transit ». Les 41 000 doses d’AstraZeneca qui ont été reçues la semaine dernière sont également « toujours en transit ».

La campagne de vaccination contre la COVID-19 en pharmacie devrait par ailleurs se déployer au cours des prochains jours dans toutes les régions du Québec. Mardi, le Québec a réalisé 42 694 tests de dépistage, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire.

De son côté, l’Institut national de santé publique (INSPQ) rapporte jeudi 983 nouveaux cas de variants par criblage, pour un total de 19 227. La Capitale-Nationale en compte 4453, pendant que la métropole en recense 5688 jusqu’ici. Notons que 862 cas de plus ont aussi été séquencés, pour un total de 2476. Enfin, on observe jeudi un bond de 46 nouvelles éclosions actives, amenant le cumulatif à 1090. Plus de 55 % de ces foyers de contamination proviennent de milieux de travail.

Avec Pierre-André Normandin, La Presse

La COVID-19 en graphiques

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.