(Québec) Le gouvernement Legault remet en question des assouplissements aux restrictions sanitaires qu’il a annoncés au cours des dernières semaines en zone rouge comme le Grand Montréal. Y compris la réouverture des gyms, la capacité d’accueil des lieux de culte et le retour en classe à temps plein des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire.

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

Le premier ministre François Legault annoncera ainsi à 17 h mardi un certain resserrement de l’étau à Montréal mais pas aussi sévère que celui annoncé la semaine dernière pour Québec, Lévis et Gatineau. En début d’après-midi mardi, il n’était pas question d’imposer les « mesures spéciales d’urgence » - comme la fermeture des écoles - dans d’autres villes ou régions.

Les assouplissements annoncés au cours des dernières semaines ont fait en sorte qu’il y a bien peu de différences entre les zones rouge et orange. Québec redéfinira ainsi les mesures qui s’appliquent pour chaque palier d’alerte. Il y aura ainsi une distinction plus claire entre les zones rouge et orange.

L’heure du couvre-feu en zone rouge fait l’objet de discussions, mais un changement n’était pas encore confirmé.