En plus des 193 cas liés directement au Méga-Fitness Gym, l’éclosion dans cet établissement aurait jusqu’à maintenant entraîné la contamination d’une trentaine de milieux de travail et généré pas moins de 164 autres cas « secondaires » de COVID-19, a appris Le Soleil.

Elizabeth Fleury
Le Soleil

« À l’heure actuelle, nous comptons 193 cas positifs (clients et travailleurs) liés directement à l’éclosion du MegaFitness Gym. Ce sont des cas dits “primaires”. Ces gens pourraient ensuite avoir contaminé un total de 29 autres milieux de travail de tous types (restos, épiceries, bureaux, magasins, construction, etc.), pour lesquels nous dénombrons pour l’instant un total de 164 autres cas positifs. Ces cas sont dits “secondaires” », détaille par courriel Mathieu Boivin, porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

> Lisez l’article complet sur le site du Soleil.