(Fredericton) La médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick se dit préoccupée par le nombre croissant de cas, ce qui fait pression sur le réseau hospitalier.

La Presse Canadienne

La docteure Jennifer Russell a déclaré que tous les nouveaux cas signalés dans la région durement touchée d’Edmundston, dans le nord-ouest de la province, impliquent le variant du coronavirus identifié pour la première fois au Royaume-Uni.

En entrevue lundi, elle a soutenu que le Nouveau-Brunswick connaît actuellement sa pire période dans la pandémie — « et tout cela est le résultat du variant britannique ».

Le Nouveau-Brunswick signalait lundi 10 nouveaux cas de COVID-19, dont trois dans la région d’Edmundston, qui compte 135 des 168 cas actifs signalés dans cette province. Cette région d’Edmundston, qui borde le Québec et le Maine, est au niveau d’« alerte rouge ».

« Le variant britannique est plus transmissible, mais il apporte aussi un risque plus élevé de mortalité et de morbidité, et un risque plus élevé d’hospitalisations et d’admissions aux soins intensifs », a rappelé la docteure Russell. Quatorze patients sont hospitalisés avec la COVID-19 au Nouveau-Brunswick, dont huit aux soins intensifs.

Le réseau sous pression

Au cours de la fin de semaine, la présidente du Réseau de santé Vitalité, qui comprend l’hôpital d’Edmundston, a déclaré que les hospitalisations liées à la COVID-19 menaçaient de submerger le système de santé. La docteure France Desrosiers a déclaré que certains patients de l’hôpital d’Edmundston pourraient devoir être transférés.

Les responsables ont déclaré que les trois nouveaux cas dans la région d’Edmundston impliquent des contacts d’une infection précédemment signalée. Les sept autres nouveaux cas recensés lundi, dans la région de Moncton, font l’objet d’une enquête.

Des cliniques de vaccination sont organisées cette semaine dans les pharmacies et par les régies régionales partout au Nouveau-Brunswick. Les personnes âgées de 75 ans et plus peuvent prendre rendez-vous. Par ailleurs, les personnes âgées de 55 ans et plus peuvent prendre rendez-vous pour deux cliniques de vaccination AstraZeneca organisées mardi et mercredi par le Réseau de santé Vitalité à Edmundston, où on a signalé des éclosions ces derniers jours.

Depuis le début de la pandémie, la province a enregistré 1662 cas de COVID-19 et 30 décès liés au virus.

Ailleurs dans l’Atlantique

La Nouvelle-Écosse signalait quant à elle lundi trois nouveaux cas de COVID-19, dans la région d’Halifax. Selon les responsables, un des trois cas est lié à un voyage à l’extérieur du Canada atlantique, un autre est un contact étroit avec une infection déjà signalée et le troisième fait l’objet d’une enquête.

La Nouvelle-Écosse compte 32 cas de COVID-19 actifs déclarés et une personne est hospitalisée à cause de la maladie. La province affirme qu’elle avait administré au total 113 471 doses de vaccin dimanche, alors que 29 532 personnes ont reçu leur deuxième dose. La province affirme avoir effectué 1212 tests de dépistage dimanche.

Terre-Neuve-et-Labrador ne signalait aucun nouveau cas lundi — et depuis le 1er avril. La province compte actuellement quatre infections déclarées, mais personne n’est hospitalisé avec la COVID-19. Depuis le début de la pandémie, la province a signalé un total de 1020 infections et quatre décès liés au coronavirus.