Le bilan de la COVID-19 demeure stable au Québec, alors que la province rapporte samedi 858 nouveaux cas ainsi que 13 décès supplémentaires. Le nombre d’hospitalisations poursuit sa chute dans le réseau de la santé, et passe sous la barre des 600.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Ces nouvelles données portent à 287 003 le nombre de personnes infectées par la maladie depuis le début de la crise sanitaire. De ce nombre, 268 645 Québécois sont maintenant considérés comme « rétablis », selon les chiffres du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Au total, 10 385 personnes ont jusqu’ici succombé des suites de complications liées à la maladie. Des 13 décès rapportés samedi, quatre sont survenus dans les Laurentides, trois à Montréal, trois en Montérégie, deux dans la Capitale-Nationale et, enfin, un en Outaouais.

Le nombre d’hospitalisations, lui, continue de diminuer. On enregistre samedi une nouvelle baisse de 21 à ce chapitre. Quelque 599 patients demeurent malgré tout hospitalisés au Québec, dont 112 se trouvent toujours aux soins intensifs, soit une baisse de sept cas en 24 heures.

Côté vaccination, le Québec a enregistré son plus haut chiffre de la semaine en termes de doses administrées ; 15 902 d’entre elles ont été données dans la journée de vendredi. Jusqu’ici, 418 399 personnes ont reçu la première dose. Tout près de 4,95 % de la population a été inoculée à ce stade-ci.

Avec 537 825 doses reçues par le gouvernement jusqu’ici, la province dispose de 119 246 doses en réserve actuellement. Enfin, la quantité de prélèvements effectuée demeure stable. Jeudi, le Québec a en effet réalisé quelque 28 226 tests de dépistage, ce qui représente néanmoins une certaine baisse par rapport aux trois derniers jours.

Des variants en hausse

Si la situation semble encourageante pour plusieurs, les appels à la prudence se sont malgré tout multipliés dans les rangs du gouvernement, samedi, alors que la relâche scolaire bat son plein.

En ce début de semaine de relâche, j’invite tous les Québécois à redoubler de prudence. Même si les données sont encourageantes, le virus circule toujours et les cas de variants continuent [d’augmenter].

Christian Dubé, ministre de la Santé, sur Twitter

En matinée, l'Institut national de santé publique (INSPQ) a rapporté 984 cas présomptifs de ces variants, qui font l'objet de criblage, soit une hausse de 110 cas par rapport à la veille. À l'échelle de la province, 34 cas de variants sont maintenant confirmés, un bond de six en 24 heures. La plupart de ces cas sont situés à Montréal et proviennent du variant britannique. Ce dernier a aussi été détecté à une reprise à Laval et en Estrie. Deux souches du variant sud-africain ont aussi été décelées en Abitibi-Témiscamingue.

Plus tôt, samedi matin, le premier ministre François Legault a de nouveau demandé aux Québécois d’« éviter les rassemblements privés » pendant la semaine de relâche, alors que la campagne de vaccination de masse doit être lancée dans plusieurs secteurs ce lundi.

« On a encore quelques semaines critiques devant nous, surtout à cause de la semaine de relâche et des nouveaux variants, en particulier le B117 [variant britannique]. J’espère que les Québécois vont éviter les rassemblements privés, le temps qu’on vaccine le plus de monde possible », a écrit le chef de la CAQ sur sa page Facebook, une habitude qu'il a prise depuis quelques semaines déjà.

Le Québec compte actuellement 773 éclosions toujours actives, ce qui représente une baisse de 24 par rapport à la veille. Plus de 36 % de ces foyers de contamination proviennent des milieux de travail, 31,6 % du réseau scolaire et 17,7 % des milieux de vie ou de soins. Les garderies, elles, comptent pour 9,4 % des éclosions encore actives.

Et en Ontario ?

Pendant ce temps, l'Ontario a signalé samedi 1185 nouveaux cas de COVID-19 et 16 autres décès liés au virus. Ces chiffres portent le nombre total de cas de la province à 299 754 infections. La ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que Toronto avait enregistré 331 nouveaux cas, que la région voisine de Peel en avait enregistré 220 et que la région de York en avait enregistré 119.

Les hospitalisations dans la province ont diminué de trois et totalisent 680, avec 276 patients en soins intensifs et 182 sous respirateur.

Plus de 59 000 tests ont été effectués en Ontario depuis la dernière mise à jour quotidienne. Enfin, 24 339 doses de vaccin ont été administrées dans la journée de vendredi, pour un total de 668 104.