Baisse des cas. Baisse des hospitalisations. Mais des décès toujours en hausse. Dix jours après le début d’un nouveau confinement, le Québec continue à observer une baisse des nouveaux cas de COVID-19, mais le bilan humain continue à s’alourdir.

Pierre-André Normandin Pierre-André Normandin
La Presse

La province rapporte ainsi mercredi 1502 nouveaux cas de COVID-19. La moyenne quotidienne calculée sur une semaine vient ainsi de passer sous la barre des 1800.

Le nombre de personnes hospitalisées a diminué de 33 pour s’établir à 1467. On note toutefois une hausse aux soins intensifs où se trouvent 216 personnes, soit quatre de plus que mardi.

Les 66 décès rapportés mercredi continuent de pousser à la hausse la moyenne des décès. Calculée sur une semaine, celle-ci s’établit désormais à 56 par jour. C’est ainsi plus du quart des décès survenant quotidiennement au Québec qui sont attribuables à la seule COVID-19.

Ce décalage entre la baisse des cas et la hausse des décès n’est pas anormal. Rappelons qu’il y a un délai d’une à deux semaines avant qu’une personne infectée à la COVID-19 soit hospitalisée, puis une à deux semaines ensuite avant qu’un décès survienne.

Des 66 décès rapportés mercredi, 17 sont survenus à Montréal, 13 dans la Capitale-Nationale et dix en Mauricie-Centre-du-Québec.

L’Outaouais et la Montérégie déplorent chacune cinq décès. L’Estrie et les Laurentides en rapportent quatre. Enfin, quatre régions recensent deux morts de plus, soit le Saguenay-Lac-Saint-Jean, Chaudière-Appalaches, Laval et Lanaudière.

En début d’après-midi, Québec a indiqué que 10 207 doses de vaccins ont été administrées mardi. Ainsi, 174 260 personnes ont reçu une première dose, soit tout près de 2 % de la population de la province.

À l’aube d’un ralentissement annoncé dans la livraison des vaccins par le principal fabricant, le Québec dispose présentement de près de 63 000 doses non administrées. Ainsi, au rythme actuel de 9500 doses par jour, la campagne peut se poursuivre encore six à sept jours.

La COVID-19 en graphiques

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.