(Longueuil) L’opération de vaccination roule à plein régime en Montérégie. La région annonce qu’elle aura terminé jeudi soir la vaccination contre la COVID-19 des résidants et du personnel de tous ses centres d’hébergement et de soins de longue durée.

Ugo Giguère Initiative de journalisme local

Parallèlement, deux nouveaux sites fixes ont ouvert leurs portes à Longueuil et à Candiac. Ces endroits serviront d’abord à accueillir le personnel de la santé, mais devraient éventuellement recevoir la population lorsque le moment sera venu.

En date de jeudi après-midi, on comptait 17 628 personnes vaccinées en Montérégie, soit le deuxième plus important total après celui de Montréal. La Montérégie compte d’ailleurs aussi le deuxième plus haut total de cas cumulés et de cas actifs de COVID-19 derrière la métropole.

Depuis le début de la campagne de vaccination, le 23 décembre, on a d’abord inoculé le personnel des CHSLD. Les travailleurs étaient invités à se déplacer au Pavillon La Coop de Saint-Hyacinthe ou à la clinique de vaccination du Quartier Dix30 pour recevoir une dose du vaccin Pfizer-BioNTech.

En plus du personnel en CHSLD, on a également convié les travailleurs en ressources intermédiaires (RI) et en ressources de type familial (RTF). Puis, on a récemment entrepris d’accueillir le personnel en milieu hospitalier dans ces mêmes lieux fixes de vaccination. C’est cette campagne qui se poursuit et prend de l’expansion avec l’ajout de deux nouveaux sites.

Dans un communiqué transmis en fin d’après-midi, jeudi, la direction régionale de la santé publique indique que les résidants des RI et RTF du territoire seront vaccinés, à leur tour, « dans les prochains jours ».

Si l’on se réfère au tableau de priorisation du Comité sur l’immunisation du Québec, la Montérégie aura bientôt inoculé toutes les clientèles identifiées aux deux premiers rangs. Il s’agit d’abord des résidants en CHSLD, RI et RTF au premier rang, puis du personnel du réseau de la santé et des services sociaux au deuxième rang.

En conférence de presse, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé que la vaccination dans les résidences pour personnes âgées (RPA) devrait débuter le 25 janvier. Ce groupe de la population apparaît au troisième rang dans l’ordre de priorisation.

Viennent ensuite, dans l’ordre, les personnes de la population générale âgées de 80 ans et plus, 70 ans et plus, puis 60 ans et plus. Le ministre a également fait savoir que le délai d’attente avant de recevoir une deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 a été établi entre 42 et 90 jours.

L’objectif est d’offrir une bonne immunité au plus grand nombre de personnes possible, le plus rapidement possible, avant d’effectuer une deuxième ronde de vaccination. La deuxième dose sert à renforcer l’efficacité de l’immunisation.