Seulement onze enfants âgés de 2 à 19 ans avaient été admis aux soins intensifs en date du 6 mai en raison de la COVID-19, alors que les moins de 20 ans représentait 6 % de tous les cas déclarés, révèle un document publié jeudi par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Stéphane Blais
La Presse canadienne

L’analyse indique que le risque de maladie sévère ou de décès est faible chez les enfants atteints du virus.

Parmi les 1975 cas déclarés chez les moins de 20 ans, en date de 6 mai, à peine 36 ont été hospitalisés, soit 1,8 % d’entre eux, alors que « parmi les 30 631 cas survenus chez les 20 ans et plus, 8,4 % ont été hospitalisés ».

Onze enfants âgés de 2 à 19 ans avaient été admis aux soins intensifs alors qu’aucun décès n’avait été déclaré.

L’INSPQ précise qu’une revue des dossiers serait nécessaire, « afin de valider si ces enfants ont été hospitalisés pour d’autres causes que la COVID-19 ».

Toujours selon le document publié jeudi, à titre comparatif, un décès d’enfant avait été rapporté chez un adolescent en Chine, aucun en Italie et trois aux États-Unis. Au moins un autre décès a été signalé depuis le 6 mai aux États-Unis.

En date de jeudi, 3800 personnes étaient mortes de la COVID-19 au Québec.