Montréal a annoncé vendredi que plus de 1200 kilomètres de voies seront réservés aux vélos et aux piétons cet été, un plan présenté comme « l’un des plus imposants au monde » par la ville canadienne la plus touchée par le coronavirus.

Agence France-Presse

Tous les grands festivals de l’été ont été annulés dans la métropole, épicentre de l’épidémie au Canada. « La plupart d’entre nous passeront vraisemblablement nos vacances en ville », a expliqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en présentant son « plan estival » lors d’une conférence de presse.

Pour inciter les Montréalais à « aller dehors, à bouger, mais de façon sécuritaire », Mme Plante a annoncé la création dans les prochaines semaines de plus de 320 km de nouvelles voies piétonnes et cyclables reliant les parcs et espaces verts. Le circuit total couvrira plus de 1200 km dans les prochaines semaines.

« Il s’agit d’un des plans les plus imposants au monde », a assuré Mme Plante, qui s’est dite soucieuse de la « santé mentale et physique » des Montréalais alors que la ville tourne au ralenti depuis deux mois. Le déconfinement du Grand Montréal doit commencer au plus tôt le 25 mai.

Ce nouveau partage de l’espace public se justifie, selon la Ville, par la baisse de la circulation automobile, qui a « diminué de moitié au cours des dernières semaines ».

« Ça se pourrait qu’il y ait des choses qui restent » en place après la pandémie, a prévenu la mairesse.

Le Québec recense plus de la moitié des quelque 5500 morts et des 73 000 cas recensés de coronavirus au Canada, la vaste majorité dans la région de Montréal.

Début avril, le Festival international de Jazz et les Francos de Montréal, des évènements emblématiques courus par des centaines de milliers de visiteurs chaque année, ont annoncé l’annulation de leur édition 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.