Des milliers d’employés de la construction ont repris le chemin du travail, lundi, alors que s’amorçait la réouverture graduelle des chantiers routiers, industriels, institutionnels et commerciaux. Les chantiers résidentiels sont quant à eux actifs depuis trois semaines, et le maintien des règles sanitaires ne semble pas y poser problème.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

Patrick Sanfaçon Patrick Sanfaçon
La Presse

  • Avant la réouverture, les gestionnaires ont dû planifier la mise en place de mesures spéciales pour respecter les directives de la Santé publique et de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

    PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

    Avant la réouverture, les gestionnaires ont dû planifier la mise en place de mesures spéciales pour respecter les directives de la Santé publique et de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

  • Parmi ces mesures : distance de deux mètres entre les travailleurs ou port d’un masque et d’une visière, installation de toilettes à chasse et de lavabos pour le lavage des mains, nettoyage des outils et locaux plus grands pour les repas, par exemple. Sur la photo, le chantier du REM à Brossard.

    PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

    Parmi ces mesures : distance de deux mètres entre les travailleurs ou port d’un masque et d’une visière, installation de toilettes à chasse et de lavabos pour le lavage des mains, nettoyage des outils et locaux plus grands pour les repas, par exemple. Sur la photo, le chantier du REM à Brossard.

  • « On a 125 représentants à pied d’œuvre sur les chantiers pour vérifier si toutes les mesures sont mises en place », souligne Éric Boisjoly, directeur général de la FTQ Construction.

    PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

    « On a 125 représentants à pied d’œuvre sur les chantiers pour vérifier si toutes les mesures sont mises en place », souligne Éric Boisjoly, directeur général de la FTQ Construction.

  • « Pour les chantiers résidentiels, les mesures ont été bien suivies dès le début. Il y a eu seulement quelques interventions de la CNESST. Comme les chantiers qui ouvrent maintenant sont souvent plus importants, on ne s’attend pas à ce qu’il y ait de problèmes. Les travailleurs tiennent à leur santé et à celle de leur famille », poursuit M. Boisjoly.

    PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

    « Pour les chantiers résidentiels, les mesures ont été bien suivies dès le début. Il y a eu seulement quelques interventions de la CNESST. Comme les chantiers qui ouvrent maintenant sont souvent plus importants, on ne s’attend pas à ce qu’il y ait de problèmes. Les travailleurs tiennent à leur santé et à celle de leur famille », poursuit M. Boisjoly.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •