Le centre de dépistage de la COVID-19 mis en place dans Saint-Michel, l’un des quartiers montréalais où la propagation de cas d’infection est en croissance depuis une dizaine de jours, n’a pas eu le succès escompté. À peine 77 tests ont été réalisés dimanche.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

Le CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal confirme que la population de Saint-Michel n’était pas au rendez-vous. Un affichage en plusieurs langues a été fait dans le quartier au cours de la fin de semaine. Le mauvais temps en fin de journée pourrait expliquer en partie la situation, selon Catherine Dion du CIUSSS.

« L’enjeu est de réussir à informer et sensibiliser les gens. Beaucoup d’entre eux sont issus de l’immigration et ne sont pas nécessairement branchés sur les médias traditionnels. C’est le cas aussi pour les jeunes », estime Mme Dion.

Entre midi et 19 h dimanche, 77 tests ont été effectués auprès de personnes présentant des symptômes de la COVID (toux, fièvre, difficultés respiratoires, par exemple). Le centre de dépistage a la capacité d’en faire passer jusqu’à 200 par jours. Lundi, l’équipe d’infirmières s’est installée à la Bibliothèque Saint-Michel. Mardi, le dépistage se fera au centre des loisirs René-Goupil.

Le dépistage se poursuit jusqu’à mercredi. Les quatre jours suivant, l’équipe se déplacera dans Rivière-des-Prairies.