(Montréal) Face à la crise qui secoue sa communauté étudiante, l’Université de Sherbrooke met sur pied un fonds d’aide pour pallier les besoins les plus urgents. Un montant de 500 000 $ y a pour l’instant été versé.

Marie-Eve Morasse Marie-Eve Morasse
La Presse

« Plusieurs membres de notre communauté étudiante ont perdu l’emploi temporaire qui leur permettait de boucler leur budget. D’autres ont vu leur stage écourté ou annulé parce que l’employeur a dû fermer ses portes. Ils se retrouvent donc dans une situation financière précaire pouvant compromettre leurs études et il est important pour nous d’aider ces personnes dans le besoin », a déclaré par voie de communiqué la vice-rectrice à la vie étudiante, Jocelyne Faucher.

Les modalités pour avoir recours à ce fonds d’aide seront connues d’ici la fin de la semaine, mais l’Université de Sherbrooke estime qu’il était nécessaire de rassurer dès à présent les étudiants.

Plusieurs étudiants témoignent de leur désarroi financier en raison de la pandémie de coronavirus.

« Il est primordial pour nous que nos étudiantes et étudiants puissent poursuivre leurs études (en formation à distance) sans avoir à se demander s’ils pourront se nourrir ou payer leur loyer », ajoute dans ce même communiqué la vice-rectrice aux études, Christine Hudon.

L’Université de Sherbrooke a également suspendu jusqu’en août prochain les frais d’intérêts pour les droits de scolarité impayés.