Une première clinique sans rendez-vous de dépistage de la COVID-19 ouvrira lundi au centre-ville de Montréal.

Judith Lachapelle Judith Lachapelle
La Presse

La clinique, qui offrira des services aux personnes qui se présentent en l’auto et à pied, sera installée sous de grandes tentes plantées sur la Place des festivals, à l’angle des rues Jeanne-Mance et de Maisonneuve.

La clinique prendra en charge une bonne partie des tests de dépistage qui étaient menés jusqu’ici à l’ancien hôpital Hôtel-Dieu. Ce dernier se concentrera désormais sur le dépistage de la maladie chez les professionnels de la santé.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

« Comme moi, vous avez entendu le directeur national de la Santé publique dire : Testez, testez, testez », a expliqué Geneviève Alarie, responsable de la clinique de dépistage. La nouvelle clinique permettra de mener de 2000 à 2500 tests par jour, comparé à 800 actuellement dans les installations de l'Hôtel-Dieu. Jusqu’ici, plus de 4000 Montréalais ont passé un test de dépistage et 46 cas étaient confirmés en date de dimanche après-midi.

La clinique sera ouverte sept jours sur sept, de 8 h à 20 h. Il ne sera pas nécessaire d’obtenir un rendez-vous en passant par le 811 avant de s’y rendre.

Lors de l’étape du triage, le personnel dirigera vers le dépistage les patients qui présentent l’un des symptômes grippaux (fièvre, toux, difficultés respiratoires) et qui répondent à certains critères, notamment si la personne a voyagé à l’extérieur du pays dans les 14 derniers jours, ou si elle a été en contact étroit avec une personne qui a voyagé et qui a des symptômes, ou si elle a côtoyé une personne qui a reçu un diagnostic positif à la COVID-19. Une personne qui n’a pas de symptômes ne peut subir un test de dépistage, puisque celui-ci n’est valide qu’en présence de symptômes. De même, une personne qui présente des symptômes, mais qui n’a ni voyagé, ni côtoyé quelqu’un qui est susceptible d’avoir la COVID-19 pourrait ne pas être retenue pour le test de dépistage, selon les critères retenus pour le moment.

Les patients seront invités à se présenter en voiture ou à pied à l’entrée de la « clinique », angle Saint-Urbain et de Maisonneuve Ouest. De là, ils seront dirigés vers les postes de triage le long du boulevard de Maisonneuve et de l’avenue du Président-Kennedy, puis vers les tentes de dépistage sur la Place des festivals.

Les automobilistes devront arriver à la clinique en empruntant la rue Saint-Denis vers le sud puis en tournant à droite (vers l’ouest) sur le boulevard de Maisonneuve — il ne sera pas possible d’y accéder en arrivant de la rue Saint-Urbain. Après être entrés dans la clinique, ils seront reçus au triage à l’auto, sur l’avenue du Président-Kennedy. Si les personnes à bord ne se qualifient pas pour le test de dépistage, les automobilistes pourront quitter le site en empruntant la rue Jeanne-Mance vers le nord. Si les personnes sont retenues pour passer un test de dépistage, les automobilistes seront dirigés vers un stationnement aménagé à l’ouest de la rue Jeanne-Mance, puis devront se diriger à pied dans la tente de dépistage. Il n’y aura pas de tests de dépistages menés dans les voitures, comme c’est le cas dans d’autres cliniques.

Les piétons, quant à eux, seront reçus dans les postes de triage installés sur le boulevard de Maisonneuve, à l’ouest de la rue Saint-Urbain.

Les responsables de la clinique pressent les personnes présentant des symptômes de la COVID-19 d’éviter de prendre les transports en commun pour se rendre à la clinique. « On encourage les gens à trouver un ami, ou à prendre un taxi, ou un vélo pour venir à la clinique », a expliqué Caroline Dusablon, coordonnatrice régionale des mesures d’urgence au CIUSSS du Centre-Sud de Montréal.

Une clinique en plein air, ou presque

En plus d’apporter leur carte d’assurance-maladie et une pièce d’identité, les personnes qui se rendent à la clinique doivent penser à s’habiller chaudement, puisqu’une partie de la clinique est installée à l’extérieur. Les personnes qui seront dirigées vers les tentes chauffées réservées à l’inscription et au dépistage se verront remettre un masque et auront la possibilité de se laver les mains.

Les responsables ont préféré installer cette clinique en partie en plein air, plutôt qu’à l’intérieur, tant pour des raisons sanitaires que d’accessibilité. « On voulait permettre au plus grand nombre possible de personnes de venir à la clinique », a expliqué la responsable Geneviève Alarie en point de presse. « On a le privilège d’avoir un endroit comme la Place des festivals et le Quartier des spectacles pour recevoir les gens. [..] Je pense que le fait de monter la clinique à l’extérieur va aussi rassurer les gens. Comme c’est très vaste, ça nous permettra de garder de la distance entre les gens. »

Le site comptera en tout 14 postes de triage, 27 postes d’inscription et 30 postes de dépistage. Quelque 300 personnes travailleront sur le site. « On prévoit être en mesure de dépister entre 2000 et 2500 personnes par jour », selon Mme Alarie.

D’autres cliniques de dépistage seront ouvertes « dans les prochains jours » à Montréal, a confirmé Mme Dusablon.

Les renseignements quant à l’ouverture de la clinique peuvent être consultés sur le site du CIUSSS Centre-Sud.