(Québec ) François Legault demande aux influenceurs, youtubeurs et autres vedettes de l’internet d’interpeller les jeunes pour qu’ils respectent les consignes données par Québec afin d’éviter les rassemblements pour freiner la propagation de la COVID-19.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

« On me dit que les jeunes n’écoutent pas suffisamment les consignes concernant les rassemblements. Pourtant, on a vécu des expériences en Corée du Sud et en Italie où les jeunes ont été des agents importants de propagation du virus. […] Dites aux jeunes de respecter les consignes. Ce n’est pas le temps de faire des partys », a dit le premier ministre, mardi, en s’adressant aux influenceurs.

Québec lance aussi une campagne publicitaire, « Propage l’info, pas le virus », alors qu’il y a désormais 63 Québécois infectés du coronavirus dans la province (5 sont hospitalisés), un chiffre toujours en augmentation. Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a d'ailleurs rappelé que le nombre de cas réel dans la population est assurément plus élevé que ce décompte.

Le gouvernement n’exclut pas d’avoir recours, si la situation l’exige, aux forces de l’ordre pour faire respecter certaines consignes, notamment en ce qui à trait aux rassemblements. Québec n’est toutefois pas rendu là, a dit M. Legault.

Le premier ministre du Québec s'est également dit satisfait des plus récentes mesures prises par le gouvernement fédéral, notamment en fermant les frontières aux visiteurs étrangers, sauf aux Américains. Mais pourquoi les États-Unis, où le nombre de cas explose, ne sont-ils pas visés par l'interdiction d'entrer au pays ?

« Je comprends que l’hiver, on achète beaucoup de fruits et légumes aux États-Unis. Il faut avoir de la nourriture. On achète à l’année beaucoup de médicaments qui viennent des États-Unis. Je comprends qu’il peut y avoir une préoccupation sur les marchandises. Je comprends aussi qu’on pourrait, avec la collaboration des États-Unis, laisser circuler les biens, mais pas les personnes. Mais ce n’est pas toujours simple de négocier avec [Donald Trump] », a dit M. Legault.

Plus tôt mardi, le ministre des Finances, Eric Girard, a annoncé que la date limite pour produire sa déclaration de revenus à Québec est repoussée au 1er juin en raison de la pandémie de COVID-19.

Québec a également débloqué 500 millions pour des mesures d'urgence afin de réagir face à la pandémie de la COVID-19.