Les voyageurs de retour de destinations soleil rencontrés mardi à l’aéroport Montréal-Trudeau étaient très à l’aise avec leur choix de partir en voyage.

Antoine Trussart Antoine Trussart
La Presse

« On voit les gens qui n’ont pas le droit d’aller voir leurs parents qui vont les voir toutes les fins de semaine. Ils font ce qu’ils veulent, et nous aussi on le fait ! », s’exclame un voyageur, qui a voulu garder l’anonymat.

Selon l’homme et sa conjointe, qui reviennent de Playa del Carmen, près de Cancún, au Mexique, les conditions sanitaires sont bien mieux respectées là-bas qu’ici. « Les gens qui servaient le buffet avaient des gants, il y avait plus de distanciation, ajoute l’homme. J’ai l’habitude d’aller à Cancún. Il n’y en avait pas de voyageurs de party, ce n’était pas la crowd habituelle. »

Plusieurs voyageurs rencontrés sont mécontents de la couverture médiatique des derniers jours qui n’est pas représentative de ce qui se passe dans les destinations du Sud, selon eux.

« C’était tranquille là-bas, le monde fait bien attention. J’ai pas eu peur pantoute », raconte Nicole, qui revient de sa maison de Fort Pierce, en Floride, avec son conjoint Sylvain. « On était tellement libres là-bas. Avoir su, on serait restés », ajoute-t-elle en riant.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Nicole revient d’un séjour à sa maison de Fort Pierce en Floride.

« C’est pas partout en Floride que les gens font attention, concède Sylvain. À l’épicerie, il y en a peut-être un sur cinq qui ne porte pas son masque et les employés ne les forcent pas. »

Nicole et Sylvain passeront leur quarantaine à la maison à Terrebonne. Ils assurent qu’ils ne verront personne et que ce sera le fils de Nicole qui leur apportera leur épicerie.