La croissance de la pandémie de COVID-19 se poursuit au Québec, alors que les autorités rapportent mardi 2381 nouveaux cas ainsi qu’un bond de 64 décès supplémentaires et une légère hausse des hospitalisations. Pendant ce temps, en début de journée, une première personne a été infectée par le nouveau variant dans la province.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Ces nouvelles données portent à 197 311 le nombre de personnes qui ont maintenant contracté la maladie, à un moment ou un autre de la crise. De ce nombre, 168 061 d’entre elles sont dorénavant rétablies, indique le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

À elle seule, la région de la Capitale-Nationale déplore 16 des 64 décès enregistrés mardi. La région de Montréal suit de près avec 14 morts, tout comme la Montérégie avec 12. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean recense de son côté cinq décès, alors que l’Estrie et les Laurentides en comptent quatre.

Trois personnes ont aussi succombé au virus à Laval ainsi que dans Chaudière-Appalaches, alors qu’on enregistre aussi deux décès dans Lanaudière et un dernier en Mauricie–Centre-du-Québec. Au total, ce sont 8124 Québécois qui sont décédés des suites de complications reliées à la COVID-19.

On compte 1131 patients qui sont hospitalisés dans le réseau de la santé québécois ; c’est une hausse de sept admissions en 24 heures. Quelque 148 personnes se trouvent toujours aux soins intensifs, soit une baisse de deux patients par rapport à la veille. D’après les dernières données disponibles, le Québec dispose d’environ 2000 lits dédiés à la COVID-19 ; environ 57 % des ressources sont donc utilisées à ce stade-ci. Le nombre de prélèvements, lui, est reparti à la hausse après avoir drastiquement chuté en début de semaine. Ainsi, en date de dimanche dernier, le Québec avait réalisé 23 444 tests de dépistage.

La situation continue d’être très préoccupante. Tout le monde est tanné, mais si on relâche les mesures, on ne fera qu’aggraver la situation en [augmentant] les cas et les hospitalisations. Soyons tous solidaires encore pour quelques mois.

Christian Dubé, ministre de la Santé

Tout près de 2860 doses de vaccin supplémentaires ont été administrées à l’échelle de la province dans la journée de lundi. Jusqu’ici, 22 500 doses ont déjà été données depuis le début de la campagne de vaccination, il y a quelques semaines.

Un premier cas du nouveau variant

En début d’avant-midi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a confirmé qu’une personne au Québec a été infectée par le nouveau variant de la COVID-19, soit la variante S. Il s’agit du premier cas recensé par les autorités. Ce patient a été en contact avec un membre de sa famille qui est revenu au Québec le 11 décembre dernier, après un séjour au Royaume-Uni. Il a obtenu un résultat positif de la COVID-19 le 13 décembre.

« L’enquête épidémiologique a démontré que la personne ayant voyagé n’a eu des contacts prolongés qu’avec les trois membres de sa famille, qui ont tous reçu un résultat positif à la COVID-19 et qui sont en isolement à leur domicile. La variante S a été identifiée chez l’une de ces personnes », détaille le MSSS dans un communiqué.

Ces enquêtes ont été effectuées par la santé publique de Montréal et de l’Estrie. On ne prévoit aucune modification par rapport aux consignes sanitaires pour le moment, a affirmé le ministre Christian Dubé.

D’ailleurs, les analyses sur les caractéristiques de cette nouvelle souche sont toujours en cours dans plusieurs pays. « Au fur et à mesure que des informations seront confirmées sur cette nouvelle variante identifiée, elles seront communiquées à la population », promettent les autorités.

Ce premier cas confirmé de nouvelle variante a été découvert par le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et validé par le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ).

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) prévoit la mise en place d’un programme de surveillance pour détecter rapidement les nouvelles variantes du virus, précise le gouvernement. On réitère également l’importance du respect de l’ensemble des mesures sanitaires afin de limiter les risques de propagation de la COVID-19 pendant la période des fêtes.

Il n’est pas recommandé de voyager à l’extérieur du pays, rappelle-t-on. « Les personnes qui ont décidé tout de même d’ignorer les recommandations et qui reviennent d’un séjour à l’étranger doivent obligatoirement s’isoler pour une période de 14 jours et suivre les consignes avec la plus grande rigueur. »

Et en Ontario ?

De son côté, l’Ontario a signalé mardi près de 4500 nouveaux cas de COVID-19 sur deux jours ; 2553 nouvelles infections ont été enregistrées mardi et 1939 lundi. Les données provinciales sur la COVID-19 n’avaient pas été publiées hier en raison des vacances.

Sur le décompte d’aujourd’hui, 895 cas se trouvent à Toronto, 496 dans la région de Peel, 147 à Windsor-Essex, 144 à Hamilton et 142 dans la région de York. La ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que 34 112 tests avaient été effectués lundi et 39 565 la veille.

La COVID-19 en graphiques

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.