Les rassemblements sont annulés pour Noël, mais le plan pour les écoles demeure inchangé. Québec estime qu’il permettra d’« arriver au mois de janvier dans le meilleur état possible ».

Marie-Eve Morasse Marie-Eve Morasse
La Presse

Il y a deux semaines, Québec avait annoncé qu’en marge du congé des Fêtes, des journées d’école se feraient à la maison plutôt qu’en personne, et ce, tant au primaire qu’au secondaire.

En point de presse jeudi, le premier ministre François Legault a rappelé qu’il y avait « des écoles et des centres de services scolaires qui avaient commencé à ajuster leur calendrier, [à préparer] le travail qui va être fait par les enseignants à la maison ». En conséquence, rien ne change pour les écoles.

Le maintien de cette décision est salué par les directions d’école. « Il a fallu un déploiement d’énergie pour passer en mode virtuel pour quelques jours, donc à deux semaines du congé, ce sera apprécié qu’on ne défasse pas ce qu’on nous a demandé d’organiser », affirme Hélène Bourdages, présidente de l’Association montréalaise des directions d’établissement scolaire (AMDES).

Le président de la Fédération québécoise des directions d’établissement, Nicolas Prévost, est aussi de cet avis. « Dans les écoles, les équipes sont avancées quant à ce qui sera donné aux élèves du primaire comme travaux et ce qui sera fait pour l’enseignement à distance au secondaire », dit-il. La « stabilité » dans la décision de Québec est bienvenue, dit-il, surtout dans le contexte qui prévaut depuis mars dernier.

Le Regroupement des comités de parents autonomes du Québec, qui représente des parents de Montréal et de Laval, s’est pour sa part réjoui que l’annonce du gouvernement pour les écoles ait été faite rapidement.

Rappelons que les écoles primaires seront fermées du 17 décembre au 3 janvier inclusivement. Quant aux écoles secondaires, elles seront fermées jusqu’au 10 janvier, mais dès le 4 janvier, les élèves bénéficieront d’un enseignement à distance.

Les écoles spécialisées restent quant à elles ouvertes selon l’horaire habituel.