(Québec) Pas d’accommodement possible pour les travailleurs de la santé qui ne peuvent se réunir avec leurs proches dans les dates prévues aux Fêtes.

Patrice Bergeron La Presse Canadienne

C’est ce qu’a tranché mercredi le gouvernement Legault.

Les partis d’opposition réclamaient des assouplissements aux règles édictées pour la période des rassemblements autorisés, entre le 24 et le 27 décembre.

Règle générale, des professionnels de la santé obtiennent leur congé soit à Noël, soit au jour de l’An.

Autant le Parti libéral que Québec solidaire demandaient donc de la souplesse pour les travailleurs de la santé qui allaient obtenir des congés hors des dates de rassemblements autorités.

À la période de questions, le ministre délégué à la Santé, Lionel Carmant, a affirmé que les règles fixées par les autorités de la santé publique ne sont pas négociables, parce que cela pourrait être dangereux pour la population.