La plus grande ville du Canada, Toronto, est soumise à partir de lundi à un « confinement » face à la flambée de la pandémie de COVID-19.

Agence France-Presse

Toronto et une grande partie de sa banlieue « seront placées en confinement » pour au moins 28 jours à partir de lundi à 0 h 01, a annoncé dimanche le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford.

Tout rassemblement privé intérieur sera interdit sous peine d’amende, les commerces non essentiels fermés, et les restaurants ne pourront pratiquer que la vente à emporter ou les livraisons à domicile. Les services religieux, funérailles et mariages seront limités à dix personnes. Mais les écoles resteront ouvertes.

« La situation est extrêmement sérieuse », a justifié M. Ford. « Nous ne pouvons risquer de voir nos hôpitaux débordés », a-t-il ajouté, alors que la province la plus peuplée du Canada vient de franchir le cap des 100 000 contaminations.

L’épidémie a fait plus de 11 000 morts au Canada, dont le premier ministre Justin Trudeau a exhorté vendredi ses concitoyens à « ne pas se rassembler avec des amis, ne pas fêter des anniversaires, rester virtuel, rester à la maison le plus possible ».