Après avoir atteint un sommet la veille, les cas confirmés de COVID-19 ont légèrement diminué, avec 1211 infections recensées dimanche. Il est toutefois trop tôt pour se réjouir de cette baisse, plaide le ministre de la Santé Christian Dubé.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

« C’est une bonne nouvelle, mais vous me connaissez je suis prudent. La baisse importante depuis hier on la retrouve dans nos régions à risque. […] Mais une journée ne fait pas le printemps », admet le ministre de la Santé Christian Dubé.

On recense 1211 cas de COVID-19 dimanche. Samedi, il était question de 1448, un sommet. Au total, 123 854 Québécois ont été contaminés depuis le début de cette pandémie. Il y a actuellement 12 380 cas actifs selon L’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ).

On déplore 15 morts supplémentaires liées au virus, dont 2 survenus au cours des 24 dernières heures. Des nouveaux décès, 11 sont survenus entre le 8 et le 13 novembre, un avant le 8 novembre et un dernier à une date inconnue. Au total, 6626 personnes ont succombé à la COVID-19 à travers la province.

« Un décès est toujours un décès. Jusqu’à maintenant, on a réussi dans la plupart de nos CHSLD à contrôler les éclosions, mais c’est tellement fragile avec la contagion communautaire, il faut être très très prudent », a ajouté à cet effet le ministre Dubé.

Le nombre d’hospitalisations cumule à 587, une hausse de 4 par rapport à samedi. Parmi ces patients, 89 se trouvent aux soins intensifs soit 7 de plus que la veille. On précise que 52 personnes sont entrées à l’hôpital, alors que 48 en sont sorties.

Le nombre de prélèvements effectués le 13 novembre s’élève à 28 661.

Un resserrement en vue ?

Questionné sur un éventuel resserrement des consignes sanitaires, venir, M. Dubé a répondu qu’il était trop tôt pour envisager de fermer les écoles ou les milieux de travail.

Il ajoute que la grande majorité des gens respectent les mesures sanitaires et que la population doit maintenir le cap. Il évoque toutefois une minorité de réfractaires qui pourraient expliquer que malgré les efforts collectifs, la transmission ne diminue pas. « Quand on suit les mesures sanitaires correctement ça fait une grande différence. Maintenant est-ce que tout le monde les suit ? L’écart vient d’une faible proportion des gens qui ne suivent pas [les consignes sanitaires] qui ont un impact très important. On le voit quand on fait notre traçage. »

Dure semaine

À noter, après une baisse observée en octobre, le nombre de tests réalisés quotidiennement est à nouveau à la hausse. Depuis une semaine, le Québec réalise ainsi 25 600 analyses par jour. La hausse des cas a été plus forte si bien que le taux de positivité a néanmoins augmenté. Ainsi, 4,9 % des tests étant positifs, la province se rapproche dangereusement du seuil de 5 % identifié par l’Organisation mondiale de la Santé pour assurer un bon suivi de la propagation de la pandémie.

La semaine a été difficile pour le Québec, qui a affiché une nette tendance à la hausse. La province a ainsi rapporté en moyenne 27 décès par jour, contre 20 la semaine précédente.

Dans la même foulée, le plateau d’un millier de nouveaux cas par jour qui durait depuis six semaines a fait plus à une tendance à la hausse claire. Le Québec a ainsi ajouté en moyenne 1300 par jour au cours des sept derniers jours.

Les nouvelles hospitalisations aussi ont grimpé. La province est passée de 47 admissions par jour à 56.

– Avec Pierre-André Normandin, La Presse.

>>> Consultez tous nos graphiques interactifs à propos de la COVID-19 ici.

Au Canada

À l’échelle du Canada, 294 307 cas de la COVID-19 et 10 935 décès ont été rapportés depuis le début de la pandémie.

Voici la distribution des cas au pays depuis le début de la pandémie, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux :

 – 123 854 cas au Québec, dont 6626 décès ;

 – 94 009 cas en Ontario, dont 3361 décès ;

 – 38 338 cas en Alberta, dont 401 décès ;

 – 20 895 cas en Colombie-Britannique, dont 290 décès ;

 – 10 453 cas au Manitoba, dont 152 décès ;

 – 4820 cas en Saskatchewan, dont 29 décès ;

 – 1142 cas en Nouvelle-Écosse, dont 65 décès ;

 – 367 cas au Nouveau-Brunswick, dont six décès ;

 – 301 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont quatre décès ;

 – 68 cas à l’Île-du-Prince-Édouard ;

 – 24 cas au Yukon, dont un décès ;

 – 15 cas dans les Territoires du Nord-Ouest ;

 – Huit cas au Nunavut.

À ces bilans provinciaux et territoriaux s’ajoutent les 13 cas, tous guéris, chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.

– Avec La Presse Canadienne