Deux vidéos accélérées de l’Institut américain des normes et de la technologie démontrent clairement que les masques munis de soupapes d’exhalation ne sont d’aucune utilité pour ralentir la propagation de la COVID-19.

La Presse

Ce type de masque est fait pour protéger les travailleurs de la construction contre les poussières industrielles. Les experts en santé affirment depuis des mois qu’il ne sert à rien pour protéger les autres : une personne infectée pourtant un N95 avec soupape pourrait contaminer ses collègues de travail et ses concitoyens dans les lieux publics fermés comme les magasins.

L’ingénieur Matthew Staymates, de l’Institut américain des normes et de la technologie, a voulu illustrer comment ces masques projettent des gouttelettes de virus dans l’air ambiant.

PHOTO FOURNIE PAR L’INSTITUT AMÉRICAIN DES NORMES ET DE LA TECHNOLOGIE

L’ingénieur Matthew Staymates, posant devant un miroir concave faisant partie du système d’imagerie qu’il a utilisé pour rendre visible le flux d’air exhalé selon qu’on porte un masque avec ou sans soupape.

L’expérience de Staymates a été publiée dans la publication savante Physics of Fluids, et permet de visualiser comment l’air exhalé se répand dans l’air ambiant, selon qu’on porte un masque avec ou sans soupape. Deux vidéos montrent que le masque à soupape est inutile pour lutter contre la propagation parce que les gouttelettes de virus exhalées par une personne contaminée ne seraient pas filtrées.

Je ne porte pas un masque pour me protéger, je le porte pour protéger mon prochain. Je pourrais être asymptomatique et propager le virus sans le savoir. Mais si je porte un masque avec soupape, je n’aide en rien.

L’ingénieur Matthew Staymates, de l’Institut américain des normes et de la technologie

Source : National Institute of Standards and Technology