(Québec) Le Saguenay–Lac-Saint-Jean passera en « zone rouge » pour les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 après la fin de semaine.

La Presse Canadienne

Il en sera de même pour l’ensemble de la région sociosanitaire de Chaudière-Appalaches, puisque les MRC de Montmagny, de L’Islet et des Etchemins, qui étaient les seuls secteurs au palier orange, passeront au palier rouge.

Les mesures associées à ces changements de zones, comme la fermeture des bars et des salles à manger des restaurants, entreront en vigueur lundi, a indiqué vendredi le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Celles concernant le milieu scolaire et sportif entreront en vigueur mercredi.

Plus tôt cette semaine, le premier ministre François Legault a annoncé un nouveau « défi 28 jours » de confinement en zone rouge, après celui qui prenait fin ces jours-ci, afin de freiner la propagation du virus.

Les mesures particulières devront se poursuivre jusqu’au 23 novembre.

En fonction de l’évolution de la situation, certains assouplissements pourraient être envisagés avant cette date pour les régions où une tendance à la baisse aura été observée, a-t-on rappelé vendredi.

« Le virus continue de faire des victimes chaque jour, c’est pourquoi on doit maintenir nos efforts pour freiner sa progression », a affirmé par communiqué M. Dubé.

Selon les plus récentes données sur le site de l’Institut de santé publique du Québec, le Saguenay–Lac-Saint-Jean compte 372 cas actifs — soit 134 cas actifs pour 100 000 habitants.

Pour ce qui est de la région de Chaudière-Appalaches, le bilan est de 599 cas actifs — soit 139,2 cas actifs pour 100 000 habitants.

Par comparaison, les taux sont respectivement de 144,42 et de 111,30 cas actifs par 100 000 habitants à Québec et à Montréal.