(Montréal) Le groupe d’âge le plus touché par la COVID-19 est celui des 20-29 ans et comme c’était le cas au printemps, les femmes contractent davantage le virus que les hommes au Québec. Toutefois, plus d’hommes que de femmes se retrouvent hospitalisés aux soins intensifs après avoir reçu un diagnostic positif.

Stéphane Blais
La Presse Canadienne

Selon une mise à jour des données, publiées vendredi par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), 55,3 % des cas de COVID-19 répertoriés au Québec depuis le printemps concernent des femmes. Les femmes représentent aussi 54,7 % des décès.

En date du 22 octobre, les femmes représentaient 50,2 % des hospitalisations depuis le début de la pandémie.

Par contre, les hommes semblent avoir besoin de plus de soins que les femmes lorsqu’ils contractent le virus, ceux-ci représentent 63,6 % des cas d’hospitalisation aux soins intensifs.

Répartition selon les groupes d’âge

C’est le groupe des 20-29 ans, avec 16,04 %, qui représente la plus grande proportion de cas confirmés depuis le début de la pandémie, suivi par les 40-49 ans, avec 14,7 % des cas, et des 30-39 ans avec 13,6 %.

Répartition des décès

Un seul enfant est mort de la COVID-19 au Québec depuis le printemps. L’INSPQ signale trois décès dans le groupe des 20-29 ans, sept dans celui des 30-39 ans et 23 dans celui des 40-49 ans.

Comme au printemps, c’est le groupe des 80 à 89 ans qui subit la plus grande proportion de décès avec 40,2 % (2452 morts), suivi par les 90 ans et plus, avec 33 %, et les 70-79 ans avec 18,2 %.

Avec un total de 362 victimes, les 60-69 ans représentent 5,9 % des décès et les 50-59 ans constituent 1,18 % des morts.

Les hospitalisations en cours

Les jeunes de moins de 19 représentent seulement 0,4 % des cas actuels d’hospitalisations au Québec (deux personnes), alors que les 20-29 ans représentent 1,5 % (huit personnes).

À titre comparatif, au plus fort de la pandémie dans la semaine du 19 avril, les moins de 19 ans représentaient 0,8 % des hospitalisations (sept personnes) et les 20-29 ans, 1,8 % (15 personnes).

Les aînés sont toujours surreprésentés dans cette catégorie, les 80 ans et plus constituent 43,7 % des personnes actuellement hospitalisées, ce qui est sensiblement la même proportion que dans la semaine du 19 avril alors qu’ils représentaient 46 % des hospitalisations.

Les 70 à 79 ans constituent 29,1 % des hospitalisations.

Taux de cas actifs par région

Si ce sont les régions de Laval et de Montréal qui ont la plus grande proportion de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie, c’est désormais la région de la Capitale-Nationale qui se retrouve au sommet du palmarès québécois des cas actifs par 100 000 habitants.

Avec 1408 cas actifs, la région de Québec a un taux de 186,4 cas actifs par 100 000 habitants. Elle est suivie par la Gaspésie-îles-de-la-Madeleine avec 171,1 par 100 000 habitants, la Mauricie et le Centre-du-Québec avec 148,8 par 100 000 habitants, Chaudière-Appalaches avec 141,8 par 100 000 habitants, et Lanaudière avec 129,2 par 100 000 habitants.

Montréal est désormais en sixième position pour le taux de cas actifs avec 116,6 cas par 100 000 habitants.

La métropole est toutefois en tête de liste pour la proportion des décès avec 57,5 % des morts, suivie par Laval avec 11,6 % et la Montérégie avec 11,1 %.