Douze nouveaux décès sont venus assombrir le bilan de la COVID-19 au Québec. Avec 905 nouveaux cas confirmés, la province semble toujours sur un plateau, mais le nombre d’hospitalisations est en baisse.

Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin La Presse

La COVID-19 continue à faire sentir son poids partout dans la province. La région de Québec, la Mauricie, le Centre-du-Québec et la Montérégie rapportent chacune trois décès. L’Outaouais déplore quant à elle deux décès et Montréal, un.

Le bilan des hospitalisations a diminué de 13, pour s’établir à 540 personnes. Le nombre de patients aux soins intensifs a également reculé de deux, pour un total de 99.

Ces données ont encouragé le gouvernement, qui ne prévoit pas que la pandémie provoque un dépassement des capacités hospitalières au cours des quatre prochaines semaines.

« Le nombre d’hospitalisations affiche lui aussi une certaine stabilité, et pourrait même amorcer une diminution si le taux de transmission demeure constant », indique le ministère de la Santé.

Globalement, le Québec poursuit son plateau de 1000 cas par jour en moyenne. La répartition des résultats positifs par date réelle permet en effet de constater que le bilan quotidien oscille autour de ce seuil depuis trois semaines et demi.

Quant aux 905 nouveaux cas confirmés rapportés en ce vendredi, c’est encore à Montréal où l’on en rapporte le plus, soit 237. La tendance est toutefois légèrement à la baisse sur l’île. La Montérégie suit avec 137 nouveaux cas, mais là aussi la tendance est à la baisse.

La région de Québec rapporte 117 nouveaux cas, ce qui marque une baisse par rapport aux derniers jours. La capitale reste la région la plus touchée en fonction de sa population, avec près de 24 cas par 100 000 habitants.

La région voisine de Chaudière-Appalaches rapporte 88 cas supplémentaires, soit autant que la veille.

Avec 77 nouveaux cas, la région de la Mauricie et le Centre-du-Québec poursuivent leur tendance à la hausse.

L’Outaouais poursuit sa tendance à la baisse avec 25 nouveaux cas.

Fait à noter, le nombre de prélèvements, qui diminuait depuis deux semaines, s’est stabilisé. Après avoir atteint un sommet d’un peu plus de 28 000 tests par jour au début du mois d’octobre, le nombre d’analyses était en recul. Leur nombre semble s’être stabilisé depuis à environ 23 500. Présentement, 4,2% des tests réalisés s’avèrent positifs.