La COVID-19 continue à se faire sentir au Québec où l’on déplore 13 décès supplémentaires, ainsi que 1055 nouveaux cas confirmés.

Pierre-André Normandin Pierre-André Normandin
La Presse

Le ministère de la Santé rapporte 12 décès survenus au court de la dernière semaine et deux autres survenus précédemment. Un décès auparavant attribué à la COVID-19 a été retiré du bilan.

Avec 1055 nouveaux cas rapportés vendredi, le plateau observé depuis quelque temps se poursuit. Même en regardant les données corrigées en fonction de la date où les tests positifs ont eu lieu, ce plateau oscillant autour de 1000 nouveaux cas par jour se confirme.

Bien que le nombre de cas soit stable, la province continue à voir une nouvelle hausse des hospitalisations. Quatorze personnes de plus ont été admises à l’hôpital, pour un total de 507. Parmi elles, 87 se trouvent aux soins intensifs, soit quatre de plus que la veille.

Le nombre de décès enregistré quotidiennement est également à la hausse. Le bilan rapporté quotidiennement variant beaucoup, la moyenne est désormais d’une douzaine de décès par jour.

Les données de l’Institut national de santé publique indiquent toutefois que 16 décès sont survenus mercredi, un sommet depuis la mi-juin.

C’est à Montréal où l’on déplore le plus de décès vendredi. Le bilan de l’île s’est alourdi de cinq. Reste que le nombre de nouveaux cas de COVID-19, soit 250 vendredi, continue à reculer.

Ailleurs dans le Grand Montréal, les Laurentides et la Montérégie rapportent quant à elles deux décès chacune et Laval, un. Si aucun décès n’y est rapporté vendredi, Lanaudière a aussi vu son bilan de nouveaux cas augmenter significativement, avec 113. C’est trois fois plus que dans la moyenne observée dans la semaine précédente.

La région de la Mauricie et du Centre-du-Québec déplore aussi deux décès.

La Capitale-Nationale rapporte un décès vendredi. Le nombre de nouveaux cas y demeure toutefois élevé, avec 174 de plus.

Le bilan de Chaudière-Appalaches diminue d’un décès. Il s’agit vraisemblablement du décès qui n’avait pas été attribué par erreur à la COVID-19.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean aussi rapporte un premier décès en plusieurs semaines.