La deuxième vague de COVID-19, qui ne montre pas de signe de ralentissement pour le moment, a officiellement surpassé le sommet de nouveaux cas confirmés atteint durant la première vague. Encore loin des chiffres du printemps, les hospitalisations et les morts continuent à augmenter rapidement.

Publié le 6 oct. 2020
Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin La Presse

Le pic atteint vendredi dernier

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Les données rendues publiques par l’Institut national de santé publique (INSPQ) indiquent que le Québec a enregistré vendredi dernier 1126 nouveaux cas confirmés de COVID-19. C’est davantage que le sommet de 1104 cas atteint le 15 avril. À noter, ces chiffres sont corrigés selon la date où les tests positifs ont été réalisés. Ils diffèrent ainsi de ceux rapportés quotidiennement lors du bilan gouvernemental, puisque celui-ci inclut des cas confirmés depuis quelque temps déjà. Des délais dans la transmission des données ce printemps ont notamment fait en sorte que le bilan rapporté par le gouvernement le 3 mai faisait état de 2209 nouveaux cas. En fait, seulement 901 d’entre eux dataient vraiment de la veille. Les autres avaient été confirmés dans les mois précédents, mais avaient été omis des bilans.

Prudence dans les comparaisons

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Évidemment, la comparaison avec les chiffres sur les cas confirmés de la première vague doit être faite avec prudence. La stratégie de dépistage a changé et le nombre de tests a été multiplié par cinq depuis. Le Québec réalise actuellement en moyenne un peu plus de 28 000 tests par jour, contre 5200 en avril.

Tendance à la hausse dans les hospitalisations

INFOGRAPHIE LA PRESSE

La hausse du nombre de cas confirmés continue à se faire de plus en plus sentir dans les hôpitaux de la province. Le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 a augmenté de 27 lundi. Cette tendance à la hausse dans les hospitalisations se poursuit ainsi depuis un mois maintenant. Le 4 septembre, 94 personnes se trouvaient à l’hôpital en raison du nouveau coronavirus, dont 17 aux soins intensifs. Depuis, le nombre a pratiquement quadruplé pour s’établir à 361, dont 62 aux soins intensifs.

Des morts dans l’ensemble de la province

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Le Québec a rapporté lundi six nouveaux décès. Deux d’entre eux sont survenus dans la région de Québec, deux à Laval, un à Montréal et le dernier dans les Laurentides. Alors qu’une importante partie des morts se concentrait dans la région de Montréal durant la première vague, le poids de la COVID-19 se fait désormais sentir partout dans la province. Depuis le 1er septembre, la région de Québec a déploré 32 morts en raison du nouveau coronavirus et Chaudière-Appalaches, 16. Durant la même période dans le Grand Montréal, la Montérégie a dénombré 18 morts, les Laurentides 14, Laval 13, et 13 sont survenus dans l’île. Ailleurs au Québec, l’Estrie rapporte 6 morts et la Gaspésie, 5.

Les personnes âgées, toujours aussi vulnérables

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Comme lors de la première vague, la COVID-19 s’avère surtout mortelle chez les personnes plus âgées. Ainsi, depuis une semaine, tous les décès ont été enregistrés chez les 60 ans et plus. De plus, les deux tiers de ces décès sont survenus dans des résidences pour personnes âgées ou des CHSLD.

Québec, Laval et Chaudière-Appalaches en difficulté

INFOGRAPHIE LA PRESSE

La COVID-19 continue d’ailleurs à gagner rapidement du terrain à Québec, où l’on a observé récemment la plus forte hausse du nombre de cas confirmés. La capitale en a rapporté lundi 265 supplémentaires, soit un taux de 35 cas par 100 000 habitants. Laval aussi a enregistré une forte hausse avec 173 nouveaux cas. Cela représente 39 cas par 100 000 habitants. Voisine de Québec, la région de Chaudière-Appalaches poursuit aussi sa tendance à la hausse avec 68 nouveaux cas confirmés, soit 16 cas par 100 000 habitants.

Les jeunes au cœur des nouveaux cas

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Les données de l’INSPQ permettent de constater que les jeunes de 10 à 29 ans continuent à représenter le plus grand nombre de nouveaux cas confirmés de COVID-19. Depuis le 1er septembre, 2300 des 6500 cas confirmés se trouvent dans cette tranche d’âge. Le taux de cas chez les 90 ans et plus, les plus vulnérables face à la maladie, augmente toutefois plus rapidement que chez les jeunes. Ceux-ci sont toutefois beaucoup moins nombreux, si bien que cette tranche d’âge ne recense en réalité que 115 cas depuis un mois.

Le Québec, province la plus touchée

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Avec un taux de 118 cas par million d’habitants, le Québec est à nouveau la province canadienne la plus durement touchée par la COVID-19. La hausse du nombre de nouveaux cas quotidiens est nettement plus forte que chez sa voisine ontarienne, on l’on recense présentement 46 cas par million. Première province touchée par la COVID-19 au printemps et elle aussi frappée par une deuxième vague, la Colombie-Britannique semble avoir à nouveau réussi à aplatir sa courbe. La province affiche en effet une tendance à la baisse depuis une semaine, avec 28 cas par million d’habitants.

– Avec Thomas de Lorimier, La Presse